Apprendre à choisir ses gants de moto

Au même titre qu’un casque ou qu’une veste de moto, les gants sont indispensables pour votre sécurité. Equipement fondamental d’un conducteur de deux-roues, les gants protègent une partie de votre corps fortement exposée : vos mains. Souvent utilisées pour se protéger, elles peuvent être particulièrement endommagées en cas de non protection. C’est pourquoi il est important de connaître leurs caractéristiques, et d’apprendre à les analyser.

1. Identifier ses besoins

Il est vrai qu’il existe un grand nombre de variétés de gants, et qu’il n’est pas facile de s’y retrouver face à autant de choix ! La première chose à faire est donc d’identifier ses propres besoins pour savoir quel type de gants est fait pour vous. Et quand il s’agit d’identifier ses besoins, c’est d’abord une question de conditions climatiques.

Il existe trois types de gants adaptés à des climats différents :

  • Les gants de moto d’hiver : Ils protégeront vos mains des températures glaciales qui paralysent vos doigts et rendent difficile l’utilisation de vos commandes. Vous devrez donc choisir des gants pourvus de couches de tissus isolants, voir même utilisant une technologie auto-chauffante pour les mains les plus sensibles.
  • Les gants de moto d’été : Malgré la chaleur, pas question de vous passer de vos gants. Et oui, l’été ne stoppe ni les accidents, ni les blessures ! Mais pour supporter davantage leur utilisation, vous devrez vous tourner vers des gants en cuir perforés ou fabriqués à partir de tissus aérés.

Selon votre lieu de vie, et la fréquence d’utilisation de votre deux-roues, vous aurez besoin ou non de plusieurs paires de gants.

2. Reconnaitre des gants efficaces et de qualité

Sachez que les gants de moto doivent répondre aux exigences de la norme EN 13594, identifiables via l’étiquette CE. Choisissez donc uniquement des gants dotés de cette étiquette.

Aussi, pour être efficaces, vos gants devront :

  • Être parfaitement à votre taille. Trop grands, ils pourront glisser et vous échapper. Trop petits, ils pourront couper votre circulation sanguine. Ils devront donc être ajustés à la taille de vos paumes pour un plus grand confort et une vraie efficacité. Pour ce qui est des doigts, ils ne devront pas toucher le fond des gants, une petite marge est donc à laisser entre le bout de vos doigts et le bout des gants.
  • Être pourvus d’un dispositif de serrage et, dans l’idéal, d’une manchette supplémentaire. Un moyen de vous protéger davantage des intempéries, mais aussi des blessures en cas de chute.
  • Proposés des renforts sur la paume de la main et à la tête du poignet, zones les plus exposées.

Une fois vos gants choisis, n’oubliez pas de les entretenir correctement ! Pour des gants en cuir, par exemple, pensez à les nourrir avec une cire adaptée.

Bonne route à tous, et surtout, sortez couverts ! 😉

Sidebar