13 Conseils en Interprétation Simultanée – À lire avant de contacter votre agence de traduction

Le présent article traite, en profondeur, la notion d’interprétation simultanée telle que pratiquée dans le monde des affaires et ce, par opposition aux marchés gouvernementaux qui ne seront pas traités dans la présente section. Par la même occasion, cet article a pour autre but de démystifier notre jargon de spécialistes.

Définition

L’interprétation permet à une entreprise de communiquer avec ses clients dans leur langue maternelle afin de mieux cibler son message de ventes. €

De façon générale, les expressions suivantes se confondent : Interprétation Simultanée, Traduction Simultanée  ou Interprétation de Conférence.

De nos jours, l’emploi du mot « interprétation » se substitue de plus en plus au terme « interprétariat ».

L’interprétation simultanée est une technique de travail

L’interprétation simultanée est l’une des trois techniques d’interprétation, pratiquées en général sur le marché par des interprètes chevronnés. On distingue l’interprétation consécutive, l’interprétation en langue des signes et enfin l’interprétation simultanée.

Tel que son nom l’indique, l’interprétation est dite simultanée chaque fois que l’interprète traduit en même temps le discours prononcé par un intervenant.

Pour mieux comprendre les deux autres techniques ne faisant pas l’objet de cet article, coller le lien suivant dans votre navigateur : amana-inc.com/fr/services/je-cherche-un-interprete-specialise/interprete-de-conference.

La notion de langue passive et de langue active

En interprétation simultanée, l’interprète restitue fidèlement un message d’une langue B à une autre dite A de façon simultanée c’est-à-dire en  même temps que la langue B est prononcée.

La langue A est dite langue d’arrivée, langue cible ou langue active

La langue B est dite langue de départ, langue source ou langue passive

Conseil no1: Afin que sa prestation soit de la meilleure qualité possible, n’autorisez jamais un interprète de travailler vers une langue qui n’est pas sa langue maternelle.

Il va de soi que dans les congrès internationaux, il est inévitable de devoir assurer plusieurs langues A et B.

La notion de langue pivot

Dans le schéma simpliste suivant :

Langue B    ——(Interprète I) —–  Langue C  ——(Interprète II)——- Langue A

La langue C est une langue de relais. Elle est dite langue pivot.

Une telle situation peut se produire si vous vous y prenez à la dernière minute, que votre interprète régulier, ayant l’habitude de vous assurer une traduction simultanée directement du français au coréen, ne soit plus disponible et que vous peiniez à le remplacer.

Il va de soi que dans les congrès internationaux, assurer plusieurs langues A à partir de la langue pivot est parfois inévitable en raison de la rareté des interprètes sur le marché et de la spécialisation recherchée. Dans un tel cas de force majeure, la langue pivot permet d’homogénéiser les traductions simultanées obtenues, puisqu’elles partent toutes de la même langue pivot.

Conseil no2 : En vous organisant d’avance, vous pourrez éviter le recours à une langue pivot, sinon vous risquez de multiplier les coûts et le nombre d’incidents pouvant diminuer la qualité du service.

Qui peut-il assurer une prestation solide en interprétation simultanée ?

Ce n’est pas parce qu’on a dix doigts qu’on est pianiste pour autant. Et ce n’est pas parce qu’on parle bien une langue qu’on peut s’improviser interprète en technique simultanée.

Conseil no3 : Retenez que l’interprétation simultanée est une technique extrêmement exigeante. Elle doit être assurée par des interprètes d’expérience et non par vos employés à l’interne, que ce soient vos secrétaires, vos ingénieurs ou même vos traducteurs spécialisés.

Conseil no4 : Pour qu’un interprète puisse prétendre vous offrir une prestation de qualité en traduction simultanée, il doit avoir cumulé une expérience de cinq à sept années dont trois acquises dans votre secteur d’activité.

Les conditions de travail en interprétation simultanée

Les deux notions « traducteur » et « interprète » ne doivent être ni confuses ni confondues comme le révèlent malheureusement les recherches des internautes sur Internet.

Les meilleurs interprètes ont souvent reçu une formation en traduction, de trois à quatre ans, avant de se réorienter vers l’interprétation simultanée. Donc, dans le cas idéal, l’interprétation simultanée doit être une extension du métier de traducteur. Un tel cheminement est un gage de succès.

Le problème qui subsiste réside dans le fait qu'un faible pourcentage de traducteurs manifeste de l’intérêt pour l’interprétation simultanée qu’il juge difficile et compliquée.

Conseil no5 : Préférez un interprète ayant une formation de traducteur à la base. Rappelez-vous, toutefois, que les interprètes qualifiés en technique simultanée sont rares sur le marché.

Conseil no6 : Lors de vos recherches futures  sur Internet, ne  cherchez pas un traducteur à la place d’un interprète. Voici  un tableau récapitulatif vous aidant à distinguer leurs conditions respectives  de travail :

Traducteur
(traduction écrite)

Interprète
assurant un service en  interprétation simultanée
(Traduction orale)

Ce qui les différencieLa langue B doit être maîtrisée à l’écrit, mais peut ne pas être nécessairement bien parlée.


 La langue B doit être très bien maîtrisée à l’écrit et à l’oral.
Le traducteur a besoin de sa documentation et de son environnement de travail pour résoudre les problèmes linguistiques qu’il rencontre. Il est sécurisé par cet environnement.Il se sent toujours en sécurité lorsqu’il n’est pas à proximité de ses dictionnaires.
Dans le schéma vu plus haut, le traducteur traduit de la langue B vers la langue A exclusivement.L’interprète traduit principalement de la langue B vers la langue A, mais il peut être amené selon le contexte(cf. section plus loin) à passer de la langue A vers la langue B, dans une même journée.
Il est cramponné à la recherche stylistique qu’il doit restituer fidèlement.Il n’est pas cramponné à la recherche du style et de la forme, puisque le sens linguistique prime.
Les conditions de travail se compliquent avec le manque de lisibilité ou le style farfelu du document source.Les conditions de travail normales se compliquent avec :

  • Le débit accru de l’orateur
  • Les orateurs qui prononce leurs discours en langues étrangères qu’ils ne maîtrisent pas ou qu’ils prononcent mal.
  • Le manque d’expérience des nouveaux organisateurs de conférence qui, en omettant de rappeler certains détails aux orateurs, risquent de créer des problèmes techniques là où normalement il ne devrait pas y en avoir !

Par exemple :

  • L’orateur pris dans le feu de l’action : frappe son micro-cravate lequel heurte son épingle de cravate, ajuste son micro de table par un tic nerveux, ou laisse frotter ses documents contre le micro.
  • Le micro ouvert abandonné transmettant tous les bruits avoisinants : ventilateur, discussion, toux, etc.

Cette liste est longue.

Demandez un Devis gratuit en interprétation simultanée  en cliquant sur le lien suivant :

http://amana-inc.com/fr/services/je-cherche-un-interprete-specialise/devis-gratuit-dinterpretation

En renseignant ce devis, mentionnez que l’on vous envoie notre dépliant « Int. conférence II. Rendez-vous avec le succès.pdf »

Ce dépliant complètera la liste ci-dessus.

 

Avec l’expérience, son débit risque de se ralentir à force d’être cloîtré chez lui, devant son ordinateur.Avec l’expérience, son esprit devient de plus en plus alerte et son débit plus rapide.
En général, il dispose du temps nécessaire pour restituer son texte d’arrivée.Il est prompt. Il doit restituer le texte d’arrivée à la rapidité de l’éclair.
Il est tenu par la précision et par le respect du registre de la langue de départ (c.-à-d. : le niveau de la langue de départ).L’interprète d’expérience a su développer un esprit souple face aux difficultés linguistiques qu’il appréhende avec sérénité.Par exemple, en cas de difficultés à respecter le registre d’un terme en particulier, l’interprète restituera son sens global quitte à faire les recherches qui s’imposent durant sa pause afin de trouver son équivalent exact.  L’interprète sans expérience ne doit jamais interrompre sa prestation pour chercher un terme quelconque dans le dictionnaire.
Au fil du temps, le traducteur saura rendre un texte d’arrivée parfait en respectant les normes orthographiques et typographiques. Il est méticuleux.Au fil du temps, l’interprète prendra le large en perdant le contact avec la traduction écrite et la qualité de ses textes écrits pourront laisser à désirer. Il se dédie alors entièrement à la traduction simultanée.
Il peut travailler trois heures sans s’arrêter.Il ne peut et ne doit jamais excéder 30 minutes de travail sans être relayé par un autre interprète.
Leurs points communs
  1. La capacité d’analyse
  2. La langue A est la langue maternelle dont il maîtrise les nuances et toute signification sous-jacente et implicite.
  3. Au fil du temps, ils ont cumulé une grande culture générale leur permettant de saisir les intentions de l’auteur (pour le texte écrit), ou de l’orateur (pour le texte oral). Pour ensuite, conserver les sens cachés du texte ou du discours.
  4. Jongler avec des matières compliquées telles que : le droit, la médecine, la haute-technologie, etc.

 

 

Dans quels contextes d’échange pourriez-vous faire appel à
l’interprétation simultanée
?

1.       Votre congrès international annuel

          Mise en contexte

Vous êtes gestionnaire dans une entreprise pharmaceutique qui vous demande de réserver un service de traduction simultanée pour votre prochain congrès international annuel. Votre entreprise désire annoncer la mise en marché d’un nouveau médicament révolutionnaire contre le cancer. Les journalistes du monde entier viendront couvrir cet événement historique. Vous devez avoir recours à plusieurs interprètes médicaux pour assurer les multiples langues étrangères actives.

           Soyez averti !

Une telle préparation ne s’improvise pas, bien sûr ! Choisissez une agence d’interprétation qui vous procurera les avantages suivants :

Conseil no7  : Cette agence a plusieurs années d’expérience à son actif en traduction simultanée. Elle connaît les interprètes du marché sur les bouts des doigts, ainsi que leurs aptitudes intellectuelles, leurs forces et leurs faiblesses.

Conseil no8 : Cette agence doit respecter les standards du milieu. Il faut prévoir trois interprètes chevronnés pour une journée de huit heures et deux interprètes pour une journée de six heures.

Conseil no9  : Négociez quelques garanties.

Conseil no10 Faites-vous conseiller par le gestionnaire de projets de cette agence, qui doit être le seul intervenant vous prodiguant des conseils personnalisés.

Conseil no11 Exigez un technicien de son qualifié ayant fait ses preuves.

Conseil no12 : L’équipement audiovisuel doit être normalisé empêchant les bruits parasites.

Conseil no13 : Pour pousser plus loin les limites de la qualité linguistique de la traduction simultanée quelques astuces peuvent être mises en place :         

–  Une liste terminologique préparée en français et en anglais peut être distribuée au préalable à tous les interprètes locaux.

–  Une conférence préparatoire peut être conduite au préalable dès l’arrivée des interprètes de langues étrangères au pays.

–   Des fiches terminologique complètes pourront être préparées, bien avant la date de votre congrès, par une équipe virtuelle d’interprètes, lisez le paragraphe 4 après avoir cliqué sur le lien suivant : http://amana-inc.com/fr/tirez-avantages/mon-interpretation-de-conference-cle-en-main

2.       Réunion de votre Conseil d’administration

            Mise en contexte

Vous êtes gestionnaire dans une filiale française ou québécoise d’une grande firme américaine dont le siège social est situé aux États-Unis.  Cette filiale vous demande de réserver un service de traduction simultanée pour sa prochaine réunion du Conseil d’administration dont trois membres viendront des États-Unis. Vous devez avoir recours à deux interprètes par jour pour assurer la langue active en anglais.

           Soyez averti !

Encore une fois, une telle préparation ne s’improvise pas, bien sûr ! Choisissez une agence d’interprétation qui, en plus des avantages vus précédemment, saura préserver la confidentialité absolue de votre réunion. En effet, les interprètes doivent avoir signé un contrat de confidentialité avec l'agence que vous aurez choisie. Un technicien de son bien qualifié sait comment assurer la confidentialité de votre réunion.

Dans un tel contexte, la traduction simultanée doit être menée en cabine insonorisée munie de tout le matériel électronique.

Voyez un exemple de la disposition d’une telle cabine par rapport aux sièges de l’auditoire en cliquant sur le lien suivant :

http://amana-inc.com/fr/services/je-cherche-un-interprete-specialise/equipement-audiovisuel

Il va se soi que si un seul membre était venu des États-Unis, l’on aurait eu recours plutôt à la variante par chuchotage pour assurer la traduction simultanée lors de cette réunion.

3.       Si vous enclenchez une poursuite judiciaire

           Mise en contexte

Vous êtes gestionnaire de projets dans une firme d’ingénierie civile française ou canadienne. Vous avez l’habitude de sous-traiter une partie des travaux auprès d’une petite entreprise étrangère. De façon unilatérale, celle-ci a donné l’ordre à ses ouvriers de suspendre leurs services violant ainsi la clause de votre contrat et mettant en danger la relation harmonieuse que vous avez toujours eue avec votre client c.-à-d. le gouvernement français ou canadien. Vous voulez maintenant enclencher des poursuites judiciaires contre la petite entreprise qui a signé votre contrat sur le territoire français ou canadien.  Les ouvriers témoigneront dans une langue étrangère que vous ne comprenez pas. Vous avez besoin d’un interprète judiciaire.

           Soyez averti !

À la cour et selon le contexte, plusieurs variantes en techniques d’interprétation, sont utilisées dans une même journée : la traduction à vue, l’interprétation consécutive, l’interprétation visuelle (c.-à-d. des signes) et enfin l’interprétation simultanée.

Pour plus d’information sur les trois autres techniques d’interprétation utilisées à la cour et ne faisant pas l’objet du présent article, coller le lien suivant dans votre navigateur : amana-inc.com/fr/services/je-cherche-un-interprete-specialise/interpretes-a-la-cour-superieure/#

Dans le présent contexte, l’interprétation simultanée entre alors en jeu au moment où les ouvriers sont amenés à la barre des témoins. Vous êtes assis près de votre procureur. Vous attendez que l’interprétation simultanée débute.

Au Canada, l’interprétation simultanée se déroule de deux façons possibles : soit à distance à l’aide d’équipement électronique FM, soit par chuchotage directement à l’oreille de la partie demanderesse ou défenderesse. Le chuchotage est donc une variante de l’interprétation simultanée.

Supposons que le contrat avait été signé dans un pays étranger, l’interprétation simultanée serait entrée en jeu, en plus, au moment où les procureurs devaient entamer leurs plaidoiries. L’interprète judiciaire transmet les plaidoiries, dans la langue maternelle de la partie demanderesse ou défenderesse et ce, en même temps qu’elles sont prononcées.

4.       Vous recevez une délégation étrangère

           Mise en contexte

Vous êtes PDG d’une firme canadienne et vous voulez ouvrir une filiale dans un pays étranger comme le Norvège. Cette filiale assurera la distribution de vos machines que votre firme fabrique. Pour que les vendeurs norvégiens fassent mieux leur travail, vous devez les former sur place, au Canada. Vous prévoyez alors recevoir une délégation étrangère composée de 16 membres venant du Norvège afin de la familiariser avec le montage de vos machines. Avec l’aide d’une agence de traduction et d’interprétation, vous voulez organiser une visite guidée, de vos usines de fabrication, qui se déroulera dans la combinaison français/norvégien.

           Soyez averti !

Dans ce contexte précis, l’interprétation simultanée se déroulera à l’aide de l’équipement électronique FM portatif. Chacun des membres de la délégation portera un casque qui lui permettra d’écouter la traduction simultanée en norvégien.

Dans cet exemple précis de mise en contexte, l’Interprétation s’appelle « Interprétation de liaison » ou «  Interprétation d’accompagnement » qui constitue une seconde variante de la traduction simultanée.

De façon générale et selon le contexte, l’interprète de liaison peut recourir à plusieurs techniques d’interprétations dans une même journée.

Pour plus d’information sur l’interprétation de liaison, coller le lien suivant dans votre navigateur :  amana-inc.com/fr/services/je-cherche-un-interprete-specialise/interpretes-de-liaisons


Conclusion

Suivez tous ces conseils et vous verrez que la qualité de l’interprétation simultanée de votre événement atteindra un niveau inégalé en qualité linguistique.

Références complémentaires

Notre blogue n'étant pas prêt pour le moment, dans quelques mois vous pourrez y lire cet article dans sa version originale. Vous serez averti de la publication de notre blogue si vous vous inscrivez sur notre site : www.amana-inc.com

Pour comprendre l’interprétation simultanée telle que pratiquée au parlement européen, copiez l’adresse suivante dans votre navigateur: fr.wikipedia.org/wiki/Interprétation_de_conférence

Pour comprendre l’interprétation simultanée telle que pratiquée au gouvernement canadien, copiez l’adresse suivante dans votre navigateur :
tpsgc-pwgsc.gc.ca/services/trdctn-trnsltn-fra.html

Sidebar