Tout sur les cellules

Les cellules représentent la vie. Chacune des cellules de votre corps accomplit une tâche bien particulière. La cellule est la plus petite structure vivante dans un organisme et il en existe de très nombreux types. Regroupées en couches ou en grappes, les cellules aux fonctions similaires forment des tissus, tels que la peau ou les muscles. Dans le cadre de leurs tâches, des milliers de réactions chimiques ont lieu en permanence.

Toutes les cellules animales contiennent un noyau, une sorte de poste de commande indiquant à la cellule ce qu'elle doit faire et contenant ses informations génétiques (ADN). La plus grande partie d'une cellule est une substance aqueuse similaire à de la gelée, le cytoplasme (‘cyto’ signifiant ’cellule’), qui circule dans la cellule, retenu par une fine membrane externe. Le cytoplasme contient différentes structures appelées organites, ayant diverses fonctions telles que la fabrication de protéines – les substances chimiques clés des cellules. Un des organites les plus importants est le ribosome ; très nombreux, ceux-ci peuvent flotter dans le cytoplasme ou se fixer à des membranes internes. Les ribosomes sont des éléments fondamentaux du processus de production de protéines à partir d’acides aminés.

Les protéines sont quant à elles essentielles pour construire les cellules et mettre en œuvre les réactions biochimiques dont le corps a besoin pour grandir ou se réparer.

 

Types de cellules humaines

Environ 200 variétés de cellules ayant toutes une fonction spécifique ont été identifiées. Découvrez les principaux types avec leurs fonctions.

 

CELLULES NERVEUSES

Les cellules nerveuses, ou neurones, forment le système nerveux et le cerveau. Elles nous permettent de ressentir des sensations et de bouger. Les messages électriques passent d’un neurone à l’autre par de longs filaments appelés axones. Pour traverser les espaces entre les neurones (les synapses), les signaux électriques sont convertis en signaux chimiques.

 

CELLULES OSSEUSES

Les cellules qui composent la matrice osseuse – cette structure assurant la solidité des os – sont principalement de trois types. Les ostéoblastes, qui viennent de la moelle osseuse, créent la masse osseuse et sa structure. Incorporés ensuite à la matrice, ils deviennent des ostéocytes, qui constituent environ 90 pour cent des cellules d’un squelette et assurent le maintien de la substance osseuse. Enfin, les ostéoclastes sont capables de dissoudre les os et de changer leur masse.

 

CELLULES PHOTORÉCEPTRICES

Les cônes et les bâtonnets présents sur la rétine à l’arrière de l'oeil sont les cellules photoréceptrices. Elles contiennent des pigments sensibles à la lumière qui convertissent l'image reçue par l’œil en signaux nerveux interprétés par le cerveau. Les bâtonnets permettent de percevoir la lumière, l'obscurité et le mouvement, tandis que les cônes apportent la couleur.

 

CELLULES DU FOIE

Les cellules du foie assurent la régulation de la composition du sang. Elles éliminent les toxines et contrôlent les niveaux de graisses, de sucres et d’acides aminés. Environ 80 pour cent de la masse du foie se compose de cellules spécialisées dans la production des protéines et de la bile, les hépatocytes.

 

CELLULES MUSCULAIRES

Il existe trois types de cellules musculaires : les cellules squelettiques, les cellules cardiaques et les cellules lisses. Les cellules squelettiques contiennent de longues fibres attachées aux os. À la réception d’un signal nerveux, le muscle se contracte et tire l'os avec lui. Les muscles squelettiques sont dits ‘volontaires’ car nous pouvons les contrôler. Les muscles cardiaques, à l'inverse, sont ‘non volontaires’, ce qui est heureux car ils font en sorte que le coeur continue de battre. Situés sur les parois du coeur, ils créent leurs propres stimuli pour se contracter. Les muscles lisses, qui sont plutôt lents et également non volontaires, forment les parois des structures creuses telles que les vaisseaux sanguins ou le tube digestif. Leurs contractions permettent de transporter le sang dans tout le corps et d’assurer la digestion des aliments.

 

CELLULES GRAISSEUSES

Ces cellules – également appelées adipocytes ou lipocytes – constituent le tissu adipeux ou les réserves lipidiques de l'organisme, capables d’isoler et de protéger le corps. Ce tissu se trouve sous la peau et entoure également les autres organes. La taille d'une cellule graisseuse peut augmenter ou diminuer en fonction de la quantité d'énergie qu'elle stocke. Lorsque nous prenons du poids, les cellules se remplissent d’une plus grande quantité de graisse aqueuse et le nombre de cellules graisseuses peut augmenter. Il existe deux types de tissus adipeux : le blanc et le brun. Le tissu adipeux blanc stocke l'énergie et maintient la chaleur de l’organisme. Le tissu adipeux brun peut créer de la chaleur et n'est pas consumé pour produire de l'énergie – il permet ainsi à certains animaux d’hiberner pendant plusieurs mois sans se nourrir.

 

CELLULES ÉPITHÉLIALES

Ces cellules forment le tissu épithélial qui tapisse et protège les organes et constitue la matière principale de la peau. Ces tissus forment une barrière entre les organes et les agents pathogènes indésirables ou d'autres fluides. En plus de la peau, les cellules épithéliales sont présentes à l'intérieur du nez, autour des poumons et dans la bouche.

 

GLOBULES ROUGES

À la différence des autres cellules de l’organisme, les globules rouges (également appelées érythrocytes) ne contiennent pas de noyau. Dans l’organisme, ils sont environ 25 billions et constituent donc le tiers de toutes les cellules. Formés dans la moelle épinière, ils sont très importants car ils acheminent l'oxygène vers tous les tissus du corps. L'oxygène est transporté dans l'hémoglobine, une protéine pigmentée qui donne aux globules rouges leur couleur.

Sidebar