Stage de pilotage : être Schumacher pour quelques heures

Stage de pilotage : être Schumacher pour quelques heures

Pour les amants de la vitesse et du moteur, un stage de pilotage peut être le meilleur moyen de se mettre dans la peau d’un pilote de F1 pour quelques heures ou une journée assurant ainsi des moments de pure émotion.

Des stages de pilotages de F1 ou F3 sont proposés à tous les passionnés de course automobile dans différentes régions de France. Vitesse et sensations sont garanties pour ces pilotes en herbe qui s'identifient à Schumacher ou autres héros légendaires.

Histoire de tester ses performances sur circuit, un stage de pilotage devrait convaincre grand nombre de fans de ces bolides pouvant rouler à plus de 300 km/h. Une grande variété de stages de pilotage est disponible et chacun s'adapte au tempérament et au budget de chaque participant.

Pour débutant ou expérimenté, différents niveaux de stages de pilotage Formule 1 sont proposés sur une durée d'une demi-journée ou d'une journée. Selon les aspirations de chacun, il peut s'agir d'un baptême de pilotage en F1, en Formule 3 biplace, pour apprendre à piloter avec moniteur.

Suivant le niveau de chaque stagiaire, le perfectionnement peut se faire sur le circuit du Championnat du Monde où se sont déroulés les Grands Prix de Formule 1. Pour plus de sécurité, des professionnels assurent  la formation et les tarifs de stages varient en fonction de la région et de la durée de la formation. A titre d'exemple, un parcours de cinq tours en F3 coûte en moyenne 200 euros, prix proposé sur certains sites Internet.

Quant au stage de perfectionnement sur circuit F1, son prix peut atteindre 5600 euros. À chaque participant un certificat de pilotage est remis à la clôture de la session. Un beau programme en perspective.

Le stage de pilotage : début et fin.

« Se faire plaisir » est un des objectifs d’un stage de pilotage. Pour cela, connaître les règles de base de la conduite et apprendre à maîtriser son véhicule sont quelques éléments primordiaux. Tout d’abord, la position dans  l’habitacle de la monoplace, Formule Renault ou F1, est un des premiers pas a suivre. Puis, le stagiaire apprend à bien se caler dans le siège baquet, l’emplacement de ses mains sur le volant, à connaître et tester les pédales et le levier de vitesse. Ne pas oublier le réglage des rétroviseurs, chose que tout le monde oublie souvent. Ensuite, des informations de base seront données par le moniteur du stage pilotage et commencera par former l’élève aux différentes techniques de freinage et des virages. En effet, la position des mains sur le volant dépendra de l’accentuation et la direction du virage, le freinage sera plus ou moins intensif.

Durant ses premiers tours, la familiarisation du stagiaire avec la conduite sportive du bolide qu’il a entre les mains est une des premières étapes.

Au fil des tours, le moniteur du stage de pilotage analysera le comportement et les difficultés de pilotage de l’élève et lui enseigner la notion très importante de transfert de masse et de charge. Autrement dit, il va lui expliquer ce qui se passe lorsque l’on freine ou que l’on accélère, lorsque l’on tourne, comment le poids de la voiture se déplace sur les roues, ce que cela signifie au niveau des pneus et de la tenue de route. Au volant de son monoplace, l’élève prend confiance en lui, accélère raisonnablement et passe des moments inoubliables dont il gardera des réflexes dans sa conduite quotidienne.

Sidebar