Vous ouvrez un gîte ou des chambres d’hôtes ? 5 conseils pour se faire connaître

Savez-vous que 45% des clients des gîtes et chambres d’hôtes sélectionnent un hébergement en fonction de son site internet ?

Du point de vue du propriétaire, les travaux, l’entretien des lieux et les démarches administratives prennent beaucoup de temps. Mais il est tout aussi indispensable de consacrer régulièrement une bonne dose d’énergie et un budget communication pour la prospection de sa clientèle. Pour vous y aider, nous vous livrons ci-dessous quelques astuces pour vous faire connaître et convaincre vos hôtes de venir chez vous et d’y revenir.

5 conseils pour faire connaître son hébergement touristique:

  1. Créer un SITE INTERNET
  2. Etre REFERENCE
  3. Etre présent sur les RESEAUX et MEDIAS SOCIAUX
  4. Communiquer LOCALEMENT
  5. FIDELISER ses clients

gite rural

1- Créer un site internet

Si vous avez de solides compétences en création de site, vous pouvez envisager de le créer vous-même. Dans tous les autres cas, faites-le faire par un web designer professionnel proche de chez vous qui vous garantira un résultat en terme graphique et technique, et un gain de temps (prix d’un site de gîte, environ 1000-1500 €). L’aspect visuel est primordial pour le client, si la page d’accueil de votre site lui est agréable, il sera déjà à moitié convaincu de vous choisir.

Ayez votre propre site web pour votre gîte rural ou maison d’hôtes. Cette idée n’est pas nouvelle, mais c’est la principale. Vous pourrez être ensuite présent dans diverses pages de promotion de gîtes ruraux. Cependant, il faut penser que si l’annonce et donc votre page web attire les internautes, ils voudront en savoir plus sur notre hébergement : chambres, nombre de salles de bain, activités locales, excursions… ils voudront vérifier que ce qu’ils ont vu dans l’annonce est vrai.

D’oú l’intérêt majeur de sa page web .. ne dépendez pas uniquement d’une page Facebook, instagram ou d’une autre plateforme. Vous êtes en train de faire qu’ils reçoivent plus de visiteurs grâce à vous..

2- Etre référencé

Pour que les internautes vous trouvent, il ne suffit pas d’avoir un site internet. Son texte doit être rédigé avec soin, avec des mots-clés pertinents pour l’internaute. Pour apparaître dans les moteurs de recherche, le site doit respecter les recommandations de Google et du w3c. Il est également essentiel que l’on parle de vous sur d’autres sites : vous inscrire dans 3-4 bons annuaires d’hébergements, être référencé sur les sites de tourisme de la région et être indiqué dans GoogleMaps peut réellement vous apporter des visiteurs.

3- Etre présent sur les réseaux et les médias sociaux

Qui n’a pas entendu parler de Facebook ou encore des sites d’avis comme TripAdvisor ? Les utilisateurs français ne cessent d’augmenter, vous offrant un potentiel de contacts client important. Avoir une page Facebook, pour une maison d’hôtes ou un gîte, cela permet de toucher de nouveaux clients, de fidéliser les anciens, d’informer sur les actualités du lieu. De plus en plus d’hébergeurs créent leurs pages Facebook, TripAdvisor, etc., générant des échanges entre les hôtes et les propriétaires et une meilleure popularité sur le web.

4 – Communiquer localement

Internet n’a pas encore remplacé toute autre forme de communication : par exemple, la carte de visite et le dépliant sont déterminants dans les situations de proximité (prix graphisme et impression de carte + dépliant : 500 à 1000€). Assurez-vous que l’office de tourisme et les commerçants aient toujours votre carte ou votre dépliant à la disposition de leurs clients sur leurs comptoirs. N’hésitez pas à en envoyez régulièrement aux OT et aux lieux touristiques des alentours.

5- Fidéliser ses clients

Aidez vos clients satisfaits de leur séjour à ne pas vous oubliez et donnez-leur envie de revenir ! Envoyez-leur régulièrement vos actualités et promotions, vos voeux à Noël. Un simple email avec un beau visuel de votre maison ou pour plus d’impact, une carte postale à votre effigie si vous en avez le budget (200€ pour 250 cartes) sont des actions auxquelles le client est très sensible. Au départ de chaque client, enregistrez-le dans une base de données avec un maximum d’informations personnelles (email, adresse, temps resté, avis positif ou négatif…).

 

Sidebar