Tout sur l’isolation acoustique et phonique

Vous souhaitez isoler vos locaux mais n'y connaissez pas grand chose en isolation acoustique? Nous vous aidons à y voir plus clair. L’isolation acoustique, ou autrement appelé isolation phonique, sert à empêcher le bruit de se propager d’un lieu à un autre. Ce bruit est généralement considéré comme une nuisance car non désiré. On parle beaucoup des nuisances sonores entre voisins mais ces nuisances peuvent provenir de votre propre maison (votre mari qui regarde encore la télévision à minuit avec un fort volume) ou de vos collègues bien installés sur leur poste de travail. L’isolation phonique permet de se protéger des bruits extérieurs mais également d’empêcher vos propres bruits de sortir. Avec elle, vous faites donc d’une pierre deux coups !

Comment le son se propage-t-il ?

Le son se propage sous forme d’une variation de pression (ou tout simplement vibration) pour l’air et d’une vibration des atomes pour les solides, cette variation ou vibration est fabriquée par la source sonore. La vibration se distingue par sa fréquence, exprimée en Hertz (Hz), qui varie de l’aigu au grave et par son intensité. Le niveau sonore est exprimé en décibels (dB) et varie entre 0 dB, qui correspond au silence absolu et est insupportable pour un humain car il n’a plus de notion d’équilibre, et 140 dB, qui est tout aussi insupportable car ce niveau sonore détruit totalement l’oreille interne. Les niveaux intermédiaires sont plus tranquilles : entre 20 et 30 dB, c’est un bruit calme, celui des vagues et du bruissement des arbres ; entre 50 et 60 dB, ce sont les bruits de la vie quotidienne comme ceux d’une conversation ou celui d’un appareil ménager par exemple. Au-delà de 60 dB, les bruits deviennent des nuisances sonores de plus en plus gênantes au fur et à mesure que le son augmente. Pour calculer le niveau sonore de plusieurs appareils, il faut comprendre que deux sons ne s’additionnent pas. Par exemple, 30 dB + 30 dB ne sera pas égal à 60 dB mais à 33 dB. Par conséquent, le doublement d’un volume sonore correspond à un accroissement de seulement 3 dB.

Isolant acoustique et affaiblissement acoustique

Les bruits que nous produisons, qu’ils soient produits par nous en parlant, par la télévision et autres appareils d’électroménagers ou encore par nos animaux, tous ces bruits circulent dans la pièce et finissent par percuter les murs qui les absorbent en partie et renvoient le reste. Les bruits restants se nomment « bruit rose ». Pour éviter de renvoyer trop de volume sonore et donc d’importuner vos voisins, vous devez vérifiez deux éléments : l’isolant acoustique et l’affaiblissement acoustique.

L’isolant acoustique

Elle représente la valeur de l’isolation phonique entre deux pièces ou deux habitations. L’Union Européenne a mis en place un indicateur de performance, le « DnT,A », pour donner le niveau minimal d’isolation acoustique à atteindre dans chaque pièce selon la situation. Ainsi, l’UE exige un DnT ,A de 53 dB entre deux pièces ou deux habitations contigües, un DnT,A de 55 dB entre une pièce à vivre et un parking, un DnT,A de 58 dB entre une pièce à vivre et un local commercial ou artisanal et un DnT,A de 30 dB entre un logement et les bruits de transport (routes, avions, trains…). Pour vous donner une idée : avec 35 dB d’isolation phonique, on entend une conversation mais on ne comprend pas tout, avec 40 dB on se rend compte qu’il y a une conversation mais on ne comprend rien, avec 45 dB on n’entend plus rien de la conversation (on ne sait même pas qu’il y en a une ! ), le logement est donc jugé calme.

L’affaiblissement acoustique

Il représente la capacité qu’a un élément de construction (comme par exemple un plancher, un mur, un plafond, une menuiserie, etc.), avec ou sans isolant, à atténuer l’intensité du niveau sonore. Pour connaître l’affaiblissement du « bruit rose », il faut faire un petit calcul : le taux d’émission du bruit – le taux d’isolation acoustique (le fameux DnT ,A), ce qui donne l’indice RA. Par exemple, si vous avez une émission de bruit de 75 dB et une isolation acoustique de 30 dB, vous faites 75 – 30 = 45 dB. Vous savez donc que vous devez choisir un matériel d’isolation qui, avec l’isolation acoustique de la paroi d’origine (en bois, en brique, en plâtre, en béton…), doit avoir un indice RA de 45 dB pour une isolation phonique parfaite de votre maison ou votre lieu de travail.

Sidebar