La naissance du téléphone au Québec

Depuis 1877, le téléphone fait partie de la vie des Canadiens, mais il était destiné aux hommes d'affaires et aux ménages fortunés. Le téléphone n’entre dans le quotidien des gens jusqu’ au 1880 quand le déploiement du réseau permettra une plus grande utilisation du service. Alors quand est-ce qu’apparait le premier téléphone au Québec?

Le téléphone de M.C.Duquet le premier téléphone au Québec .

En 1877 M. C. Duquet, horloger, a construit, pour son propre amusement, une ligne téléphonique qui met en communication la Haute Ville avec St. Roch. Au moyen de cet appareil, M. Duquet peut converser de son magasin de la rue de la Fabrique avec son associé, M. Dallaire, au magasin.

Il était beaucoup plus fort que le téléphone d’Alexander Graham Bell, et transmettait les sons sans en changer le timbre, de sorte que, dans une conversation, on pouvait reconnaître sans difficulté la voix de la personne qui parle. Cette qualité précieuse, qui distinguait le téléphone de M. Duquet.

Voici en deux mots, comment fonctionnait le téléphone: la voix, frappant la membrane, produit des vibrations qui sont conduites et reproduites exactement par le courant électrique sur la membrane placée à l’autre extrémité du fil.

Le téléphone de Mathias Jannard, le premier téléphone à Montréal.

Le premier téléphone Montréal fut établi En 1878, grâce à l’initiative de cinq jeunes qui, après avoir entendu parler de l’invention du téléphone de la part d’Alexander Graham Bell, conçurent l’idée de s’en servir, avant qu’elle ne fût tombée dans le domaine public.

Alors le jeune électricien canadien, Mathias Jannard, réunit ses amis et leurs proposa d’établir un téléphone en suivant les principes exposés par Bell. L'idée  fut adoptée. Jannard, fut institué ingénieur en chef, et bientôt la communication se trouva établie entre ce derniers et MM. Louis Dansereau, le Dr Sydney Craig,  M. Arthur Dauphin (il fut nommé plus tard gérant du téléphone Bellà Québec), et Georges Bélanger (marchands de meubles). Ils purent communiquer entre eux en attachant solidement des fils à différentes cheminées et en les isolant par des bouts en caoutchouc; le fil de retour communiquait avec les tuyaux de l'aqueduc et donnait un circuit parfait.

L'instrument pour la réception et l'envoi d'un message consistait en une petite boite en acajou, munie d'une ouverture, qui servait à la fois à la transmission et à la réception. Il fallait tour à tour, lorsque l'on voulait soit parler, soit écouter, placer la boite sur l'oreille ou près de la bouche; n'empêche que malgré cette organisation peu compliquée, on entendait très bien.

Ce téléphone était un sujet inlassable d'amusement et nombre de visiteurs venaient, chaque jour, se payer le plaisir d'une conversation dans la mystérieuse petite boite.

Cette organisation privée de téléphone disparut quand la Compagnie Bell commença à établir ses réseaux en ville, mais elle avait été fort populaire en son temps.

Beaucoup de chemin a été parcouru depuis l'invention du téléphone au début des années 1870. Aujourd'hui, 130 ans plus tard, l'actuel réseau transporte bien plus que la voix et nous donne accès à de nombreux services, y compris les services multimédias de pointe, et en trouve plusieurs opérateurs du téléphone Montréal comme Bravo Telecom pour choisir parmi eux le bon service pour chacun.

Sidebar