Découverte du métier d’un moniteur de ski

Rapide présentation de la profession

Un moniteur de ski est un professionnel chargé d’enseigner la technique et les secrets de sa discipline à tous types de skieurs, du débutant au compétiteur. Il possède une grande expérience de la montagne et est capable de garantir la sécurité de ses élèves sur tous les terrains (snowpark, pistes raides, etc.). Si la technique est évidemment primordiale, un moniteur de ski doit également être un pédagogue capable de transmettre des règles de conduite, de corriger ses élèves et d’établir un plan de progression. L’encadrement des élèves, l’assurance de leur sécurité et la transmission de son savoir-faire sont ses missions quotidiennes. Ce métier de moniteur de ski est épanouissant pour les personnes avec un sens du contact et préférant travailler dans les grands espaces extérieurs.

Organisation de la saison et rémunération

Le métier de moniteur de ski est relativement bien payé mais reste une activité saisonnière soumise aux aléas météorologiques. Un moniteur de ski exerce son métier en moyenne 4 à 5 mois dans l’année et doit en conséquence avoir une activité secondaire pour la saison estivale. Celle-ci est généralement liée au domaine sportif, les moniteurs possédant bien souvent un deuxième Brevet d’Etat en complément du BEES (brevet d’État d’éducateur sportif) ski alpin 1er degré ou du BEES ski nordique de fond 1er degré. La très grande majorité de ces professionnels sont des indépendants qui exercent dans une école de ski. Etre candidat à ces concours nécessite de posséder une formation de base aux premiers secours, mais aucun diplôme n’est nécessaire en dehors du PCS1. Toute personne de 17 ans ou plus pouvant se présenter à ce cursus qui dure en moyenne 5 ans. Il existe toutefois des postes salariés dans des structures telles que le Club Med ou l’UCPA. Pour ce qui est de la rémunération, le moniteur touche entre 1500 et 3000€ par mois en fonction de la fréquentation de la station, de la durée de la saison, etc. Un moniteur salarié touchera moins d’argent mais pourra profiter d’une certaine sécurité de l’emploi et de droits au chômage.

Epanouissant mais exigeant

Malgré les quelques avantages du métier, être moniteur de ski peut se révéler assez compliqué. Ce métier saisonnier est très dépendant des aléas climatiques et des périodes scolaires, l’intersaison est un facteur à anticiper. Difficile en effet de mener une vie stable lorsque l’on change d’environnement tous les 6 mois. L’aide d’un expert comptable à Grenoble est alors d’une grande utilité. Cette profession annexe peut également être l’opportunité de préparer une reconversion, même si quelques moniteurs restent dans le domaine du ski en tant que directeur d’école de ski ou entraineur national. En fonction de la réputation de la station dans laquelle il travaille et du nombre de cours donnés, ce professionnel est rémunéré entre 9000 et 20000€ brut pour 4 à 5 mois de travail.

Sidebar