L'auto-entreprise : pas facile tous les jours - Dmoz.fr | Actualité insolite
Aller au contenu

L’auto-entreprise : pas facile tous les jours

Devenir auto-entrepreneur c'est facile ? En théorie oui, les démarches à mener pour créer son statut sont simples et très rapides, mais en pratique c'est bien autre chose…

Voila maintenant un an que je suis installée à mon compte en tant qu'auto-entrepreneur en qualité de graphiste/webdesigner. Après un an d'exercice, je peux aujourd'hui vous faire partager mon expérience.

Les débuts : l'euphorie

J'ai créé mon statut en avril 2012 suite à un contrat dans une société qui désirait poursuivre mes travaux mais de manière plus ponctuelle. Je me suis donc lancée. Toute excitée à mes débuts, je me suis empressée de créer carte de visite et autres objets de communication pour ma nouvelle entreprise que je voyais déjà devenir en peu de temps une multinationale florissante, m'apportant richesse et renommée. J'étais donc toute fière d'annoncer à mon entourage que j'étais à présent mon “propre patron”. Oui, mais le problème, c'est que pour être un patron, il faut pouvoir donner du travail à ses employés… or je n'avais pas encore de travail, du tout.

Le reste de l'année : l'attente

Je passais donc une année complète à attendre que le travail vienne à moi. Hélas il ne vint jamais. Je fut donc obligée de faire quelques petits boulots pour renflouer les caisses.

Un an après : c'est le moment de s'y mettre

Après un an sans vraiment de contrats signés à part quelques commandes faites par des amis ou de la famille pour me remonter le moral, je décide qu'il est temps de m'y mettre vraiment. J'ai pris conscience que le travail ne viendra pas tout seul, c'est à moi d'aller le chercher, je passe donc mon temps à parler de mon activité à TOUT le monde, de la boulangère, au monsieur qui me suis dans la file d'attente de Pôle Emploi, à mon co-voitureur, bref n'importe qui prêt à m'écouter deux minutes. Et ça commence à payer, tout doucement, mais peu à peu c'est comme ça que l'on se fait connaitre.

Bilan :

Je suis encore loin de la multinationale, mais je garde espoir.

Si vous voulez me confier vos projets pour développer une jeune multinationale, je vous invite à consulter mon site : www.melanie-prz.com

Bonne visite.

-