Qu’est-ce que le camouflage animal

Presque chaque animal a une bonne raison de se cacher. Se rendre invisible facilite indéniablement le fait de trouver de la nourriture – et permet d’éviter de devenir celle d’un autre. Dans toutes les espèces, les individus qui se remarquent le plus seront les premiers à être consommés et les derniers à prendre leur propre repas. La sélection naturelle donne ainsi la part belle à ceux qui ‘montreront’ le meilleur camouflage.

Il existe diverses façons de passer inaperçu. La plus basique est de se cacher sous un rocher, dans le sable ou sous les feuilles. Certains autres animaux intègreront des parcelles de leur environnement à leur corps pour améliorer l'effet camouflage. Le paresseux tridactyle (à trois doigt) voit des algues pousser dans sa fourrure, ce qui lui donne une teinte vert foncé lui permettant de se fondre parmi les arbres. Les crabes corail attachent délibérément de jeunes polypes à leur carapace de sorte qu'ils se confondent avec le récif.

Stratagème suivant : changer la coloration de votre corps. Les mammifères n’ont à leur disposition qu’une palette de couleurs limitée : blanc, noir, jaune et brun, mais les poissons, les amphibiens, les reptiles et les oiseaux peuvent tous produire un éventail de verts et de rouges étincelants. Le rouge peut à première vue ne pas sembler la couleur idéale pour se cacher, mais beaucoup d'algues et de coraux sont rouges, et de nombreuses créatures de la mer ont obtenu ce pigment qui habille leur corps en mangeant les coraux et les algues parmi lesquels ils se cachent.

Le camouflage, un ingénieux système de protection

Le camouflage est un spectacle mis en scène pour un public bien choisi. La plupart des mammifères voient en noir et blanc, ou en deux couleurs. Les primates peuvent voir les trois couleurs primaires quand les oiseaux en voient quatre (avec l’ultraviolet). Les insectes voient bien dans la partie ultraviolette du spectre et de nombreux serpents peuvent sentir les infrarouges. Choisir la bonne tenue de camouflage revient à exploiter les faiblesses du système visuel de votre cible. Même si votre couleur est très proche de celle de votre environnement, votre forme peut encore vous trahir. La plupart des animaux ont une région du cerveau dédiée à la reconnaissance des contours. Un bon camouflage va utiliser un contraste de couleurs lumineuses et sombres ou différentes afin de tromper ce système de reconnaissance, qui va alors imaginer votre forme en blocs plus petits et irréguliers. Et dans certains environnements, il existe si peu d’endroits où se cacher que le camouflage ‘aveuglant’ est tout ce qu’il vous reste. Certains corps de marine utilisèrent cette technique durant la seconde guerre mondiale : elle rendait difficile d’évaluer la vitesse et la position des cuirassés sur un océan sans relief.

L’orque épaulard, ou baleine tueuse est un modèle du genre en terme de camouflage. Les parties blanches brillantes de son corps par ailleurs noir effacent ses contours de sorte qu'il n'est pas immédiatement reconnu comme une menace. Les zèbres utilisent la même technique, mais cette fois l'ensemble du troupeau fusionne en un seul zèbre énorme, beaucoup plus intimidant et déroutant pour les lions et les guépards.

Parfois, l’illusion visuelle ne suffit pas. Certains animaux adoptent alors une technique de camouflage par le mouvement. Les prédateurs sont très sensibles au mouvement mais ils doivent faire la part entre les mouvements créés par l’air, l'eau et tous les animaux non-alimentaires environnants. Les caméléons, les phasmes-feuilles et les mantes religieuses exploitent le tourbillon d’activité de la forêt en bougeant avec un mouvement d'oscillation qui va imiter le balancement des branches dans le vent. Certains poulpes du Pacifique se recroquevilleront comme une roche mais continueront à se déplacer sur les fonds marins en synchronisant leur mouvement avec le va-et-vient des ombres projetées par la lumière du soleil à travers les vagues.

Comme vous l'aurez compris, le camouflage animal est particulièrement important. Il fait partie de la vie animale et permet de se protéger en exploitant, par exemple, leur environnement.

 

Sidebar