Les 4 pièges à éviter le jour de l’examen

La saison des examens bat son plein et les candidats ont besoin de savoir comment procéder pour ne pas être surpris par un échec cette année. Ils ont passé toute une année scolaire à travailler dur, à préparer cette échéance fatidique. Quelles sont les causes de l’échec ? Se demanderait une personne lambda. Au-delà des sources connues telles que la paresse, la non-maîtrise des enseignements et autres, il s’avère que la tenue le jour même de l’examen compte pour beaucoup. Cet  article vise à instruire tous les élèves et autres personnes qui seront concernés par les examens et concours en cette période critique, qui est émaillée de nombreux pièges qu’il faut savoir éviter.

Piège numéro 1 : la peur

C’est un sentiment inévitable pour tous les candidats aux examens. Pourquoi est-ce qu’on a peur ? C’est simplement parce qu’on craint de mal faire, et par conséquent passer à côté de notre examen ou concours. Pour éviter ce sentiment, il est important d’être assez serein, c’est-à-dire décontracté. Pour y parvenir, on a besoin de faire beaucoup d’activité sportive pendant cette période.

Piège numéro 2 : l’excès de suffisance

C’est vrai qu’après une année passée dans les cahiers, l’on a l’impression de tout savoir, d’avoir remué de fond en comble les disciplines soumises à la cogitation. Il ne faut jamais se laisser envahir par ce sentiment. La prétention n’est jamais loin de cet état d’esprit. Il convient de toujours rester concentrer et en quête permanente de ses limites. Ce sont ces limites qui permettent de s’améliorer continuellement. La démarche est simple. Une fois qu’on a détecté ses insuffisances, il devient plus simple de les combler en s’instruisant de plus bel en la matière.

Piège numéro 3 : la tricherie

C’est le raccourci que beaucoup de candidats aux examens prennent pour espérer réussir à la fin. Comment comprendre que des gens qui ont eu de nombreux mois à se préparer pour une échéance, se trouvent entrain de recourir à la tricherie ? Les sanctions sont très lourdes en la matière. Elles vont jusqu’à l’interdiction pendant trois ans, de prendre part à l’examen en question. Sous d’autres cieux, on fait face à des poursuites judiciaires. La conséquence immédiate lorsqu’on est pris en flagrant délit de tricherie est d’être expulsé purement et simplement de la salle d’examen.

Piège numéro 4 : la distraction

Il n’y a pas meilleur moment où l’on doit  être concentré que pendant l’examen. Eviter la distraction signifie rester focalisé sur l’essentiel. La distraction est souvent le fait de facteurs exogènes, qu’il faut savoir gérer. Il peut s’agir de la tenue de son voisin de banc, ses gestes, son accoutrement, etc. La façon la plus correcte pour ne pas se laisser distraire, consiste à n’avoir les yeux et la conscience que sur son épreuve, sa copie et son cerveau. Une mise en pratique de ces petits conseils, vous ouvre la voie de la réussite scolaire.

 

 

Sidebar