Comment trouver l’oreiller le mieux adapté pour vous ?

L’une des principales sources de notre bien-être et de notre productivité quotidienne reste le sommeil réparateur et régulier pendant la nuit. Il n’est certainement pas agréable de se sentir groggy au travail et de bailler tout au long de la journée. À peu près tout le monde sait que nous passons environ 1/3 de notre vie à dormir c’est pourquoi le choix, apparemment simple, d’un oreiller bien adapté est tellement important. C’est une question qu’il faut se poser sérieusement et ne surtout pas la prendre à la légère.

Quels sont les critères importants dans le choix de VOTRE oreiller ?

La hauteur
C’est une caractéristique très individuelle, qui dépend de beaucoup de facteurs propres à chacun, c’est une question de goût et de confort. Il faut donc en essayer au moins deux, les plus courants étant 12 et 14 cm. Il est déconseillé d’aller au-delà de 17 cm : quelque soit la taille du dormeur et même s’il possède des épaules très larges, on considère qu’une telle épaisseur peut encombrer à la colonne vertébrale.

La forme : anatomique – dessinée selon les courbes du dormeur

La forme est un critère important pour s’adapter à notre anatomie : un oreiller ergonomique est caractérisé par sa courbure plus haute pour la nuque et les cervicales et le creux pour la tête.

Oreiller ergonomique haut de gamme

Comment déterminer la hauteur de votre oreiller qui vous correspond vraiment ?

Si vous vous réveillez le matin avec des douleurs aux cervicales et/ou à la colonne vertébrale il est fort probable que ce soit la conséquence d’un oreiller avec une hauteur trop élevée. Il peut bien sûr y avoir d’autres facteurs – une douleur héréditaire, un blocage dû à un effort physique, un coup de froid, une fatigue accumulée, etc. – mais essayons déjà de limiter les effets de celui-ci. Il se peut aussi que vous ayez dormi dans une position inadaptée – si vous avez pour habitude dormir sur le ventre et que soudainement vous vous mettez à dormez sur le côté et qu’une douleur apparait c’est que votre corps se plaint de ce changement. Peut-être que la hauteur de votre oreiller était adapté à votre ancienne position mais non plus à la nouvelle – essayez donc un oreiller plus élevé car mieux adapté à la position sur les côtés. Accompagnez vos tests de plusieurs nuits de sommeil afin de laisser à votre corps le temps de s’adapter.

Le tempérament du dormeur

Chaque individu a des penchants et un caractère différent. Certaines personnes ne changent pratiquement pas de position de sommeil tout le long de la nuit alors que d’autres bougent constamment – il y a là aussi beaucoup de facteurs, souvent individuels, qui entrent en jeu. La température de la pièce a certainement une influence (changer de couette ne suffit pas forcément pour réguler sa température), tout comme les divers facteurs et stress psychologiques accumulés pendant la journée. Dans les cas où le dormeur a tendance à beaucoup bouger pendant la nuit alors la hauteur de l’oreiller aura une très grande importance : il est préconisé de se munir d’un oreiller avec une hauteur moyenne (12 ou 14 cm). En effet, lors d’un sommeil mouvementé il faudrait changer d’oreiller à chaque position, c’est pourquoi une hauteur dire moyenne est communément acceptée.
Hauteur pour ceux qui dorment sur le dos ou le ventre : 10 – 12 cm (pour les gens de taille moyenne). Au-delà de 1m85 il faudrait chercher bien plus épais.

Sidebar