L’ostéopathie, une thérapie préventive

L’ostéopathie est une thérapie diagnostique manuelle visant à déceler et traiter les dysfonctions de micro-mobilité qui se répercutent sur l’ensemble du corps. L’ostéopathe, de par des manipulations des articulations, muscles, organes et fascias, tente de rétablir l’équilibre de votre corps pour activer son potentiel d’auto-guérison : l’homéostasie.

Les dysfonctions ostéopathiques :

Ces blocages peuvent être liés à des traumatismes, comme des entorses, des chutes, ou des accidents, qui vont laisser une séquelle au niveau de la mobilité d’un tissu conjonctif du corps humain. Celui-ci devra s’adapter autours de ce blocage, mais lorsque ceux-ci sont trop importants ou s’accumulent, une pathologie peut apparaitre. Par exemple, un manque de mobilité du bassin entraînera une sur-sollicitation des lombaires, et plus tard, des lumbagos.

Les champs d’action :

L’ostéopathie se divise en trois grandes branches, indissociables les unes des autres : le musculo-squelettique, le crânio-sacré, et le viscéral. En effet, ces blocages peuvent aussi bien se retrouver au niveau d’une suture crânienne, que d’une articulation, où même sur les attaches d’un organe, qu’elles soient ligamentaires ou fasciales. Tous les ostéopathes ne pratiquent pas ces approches pourtant complémentaires, mais les ostéopathes exclusifs (ou DO) sont formés à ces trois champs de compétence.

La prévention en ostéopathie :

Le rôle de votre ostéopathe est de déceler vos déséquilibres avant que ceux-ci ne se répercutent sur votre corps. Il s’agit de veiller à ce que vous ayez toujours la plus grande liberté articulaire et tissulaire possible, afin d’être en forme. « Là où il y a du mouvement, il y a de la vie ».

Déroulement d’une consultation :

Une consultation ostéopathique commence toujours par un interrogatoire approfondi pour retracer vos différents traumatismes éventuels, ainsi que vos pathologies biologiques existantes. Par la suite, des tests en appui sont effectués à différents endroits du corps afin de localiser les dysfonctions ostéopathiques éventuelles, puis des manipulations sont effectuées pour libérer vos tensions. Celles-ci peuvent être directes (structurelles), fonctionnelles (ostéopathie douce), ou tissulaires.

Motifs de consultation :

L’ostéopathie s’avère très efficace pour les troubles musculo-squelettiques, qui sont les plus fréquents dans le monde du travail. Le fait de travailler souvent dans de mauvaises positions, ou bien en permanence devant un écran d’ordinateur, est souvent synonyme de tensions musculaires et posturales.

Le motif de consultation d’urgence le plus fréquent reste toutefois le mal de dos. Sciatiques, lumbagos, et torticolis sont le lot quotidien des ostéopathes. Souvent ils apparaissent soit par malposition, soit par traumatisme direct, où par l’absence de travail préventif. En effet, notre corps est fait pour faire beaucoup plus de sport que ce que nous faisons aujourd’hui. Il est donc fréquent que nos muscles ne soit pas suffisamment forts pour amortir toutes les contraintes de notre vie quotidienne.

La situation de l’ostéopathie en France :

De nombreuses villes sont saturées d’ostéopathes. Les décrets de loi d’origine ont ouvert la porte à trop de praticiens. On compte par exemple plus de 50 ostéopathes à Metz et agglomération, contre plusieurs centaines dans la capitale. Le marché étant saturé, de plus en plus de professionnels se retrouvent en difficulté.

Fort heureusement, le gouvernement, pas des décrets parus en 2015, à considérablement limité le nombre d’écoles autorisées à donner le titre d’ostéopathe, passant de plus de 70 écoles, à seulement une vingtaine aujourd’hui.

Sidebar