Acheter un condo pour le louer: est-ce rentable?

Le secteur immobilier reste encore aujourd'hui un secteur de choix pour ceux qui souhaitent investir leur argent durement gagné. Alors que certains achètent des propriétés dans le but d'y habiter, d'autres n'y voient qu'une façon de plus de faire du profit… et la location est une excellente façon de tirer un revenu supplémentaire d'une propriété qu'on ne souhaite pas habiter!

Avant de se lancer dans une telle entreprise, il est important d'évaluer jusqu'à quel point un projet de location de condo peut s'avérer rentable pour un investisseur. Après tout, il y a plusieurs facteurs à considérer dans le calcul! Voici quelques conseils pour vous aider à peser votre choix.

Sachez que l'article suivant se basera principalement sur le marché canadien pour établir son analyse. Les lecteurs des autres pays de la francophonie pourront tout de même en tirer quelques enseignements!

Connaître la mise de fonds

Alors que certains pays ont des règles plus relaxées, le Canada souhaite freiner les investissements spéculatifs en forçant une mise de fonds minimale de 20% pour tous ceux qui achètent un bien immeuble locatif. Dans la métropole montréalaise, par exemple, cela signifie que vous aurez à débourser entre 40 000$ et 75 000$ pour que votre hypothèque soit validée par la banque.

Calculer la mensualité à payer

Disons que vous achetez un condo à 200 000$ et que vous souhaitez le payer sur une période de 25 ans. À un taux hypothécaire fixe de 5%, cela signifie que vous aurez à payer dans les environs de 930$ par mois pour régler l'hypothèque.

Note: Sachez que les intérêts que vous paierez chaque mois seront déductibles de votre déclaration de revenu puisque vous avez acquis le condo dans le but d'en tirer des revenus.

Malheureusement, il y a d'autres frais que les investisseurs tendent à oublier. Vous aurez à payer chaque année une taxe municipale, des frais de copropriété ainsi que des frais de prévoyance pour payer les rénovations de l'édifice.

Au final, sur une base mensuelle, il pourrait vous en coûter près de 1 200$… et avec un prix d'achat de seulement 200 000$, il y a de fortes chances que vous n'en tiriez pas autant de votre locataire!

Potentiel de rentabilité à long terme

Il ne faut pas se décourager pour autant. Comme tout investissement, la location de condo finit par devenir plus rentable grâce au gain en capital que vous réaliserez sur une période de 5, 10 ou 15 ans. Si vous réussissez à louer votre condo presque en permanence, le locataire paiera les mensualités à votre place et la valeur du condo se capitalisera elle-même. Cela voudrait dire que vous auriez payé 50 000$ ou 60 000$ pour une propriété qui se revendra facilement à 250 000$ plus tard… sur papier, c'est tout de même intéressant!

Encore une fois, il faut tempérer son excitation. Sans connaître la mentalité des habitants d'une ville, il est risqué de se planter dans son achat! À Québec et à Montréal, par exemple, la majorité de la population possède une « mentalité de propriétaire », c'est-à-dire que les gens sont réticents à louer pendant trop longtemps… ils vivront dans un appartement et mettront de l'argent de côté pour acquérir un condominium dès que possible.

Votre condo à louer ne sera donc pas si populaire, sauf s'il est très bien placé ou que c'est une demeure de luxe, qui peut être louée à la semaine ou au mois par des voyageurs.

Des formalités administratives à envisager

Comme vous êtes un propriétaire-locateur en faisant ce genre d'investissement, vous devez rester impliqué puisque le locataire, n'ayant aucun lien direct avec le syndicat de copropriété, doit passer par vous pour se plaindre. Les dommages causés à l'immeuble vous seront d'ailleurs imputés plutôt qu'au locataire, et il faudra prendre sur vos épaules de le poursuivre si jamais il ne souhaite pas vous rembourser.

Sidebar