Comment faire baisser son CPC (coût par clic) ?

L a plateforme de liens sponsorisés Google adwords est un excellent outil pour proposer ou vendre ses services sur Internet. Avec la suprématie du moteur américain en matière de recherches sur Internet, cet outil est devenu incontournable pour lancer un nouveau site (dont le référencement naturel n’est pas encore efficient), pour booster une nouvelle offre, ou enfin, pour entretenir un haut niveau de visibilité sur ses offres.

Mais si l'on ne sait pas bien paramétrer sa campagne (et qu'on utilise gentiment les valeurs par défaut proposées par adwords), cela peut coûter très cher pour un résultat décevant : CPC (Coût Par Clic) élevé pour peu de transformations. Lorsque de la mise en oeuvre de campagnes adwords optimisées pour mes clients, je cherche systématiquement à diminuer le CPC par un certains nombres de réglages simples ; les résultats sont saisissants.

Voici quelques règles simples et efficaces pour faire baisser significativement le CPC :

  • Bien définir ses groupes d'annonce et ses mots clés associés (les mots clés sont associés aux groupes d'annonces et non aux annonces ou campagnes) : cela améliore l’appréciation de la pertinence des mots clés par google et donc diminue le CPC ;
  • Si possible choisir des mots clés en “expression exacte” : c'est plus précis et cela coûte moins cher que les mots clés en “requête large” qui ramènent souvent des variantes hors sujets (donc des clics parfaitement inutiles) – il vaut mieux démultiplier les expressions exactes pour couvrir les variantes plutôt que de laisser l’option « requête large » qui est par défaut ;
  • Les conseillers Google le rabâchent et ils ont raison : veiller à la cohérence entre : 1) les mots clés, 2) les annonces associées et 3) le contenu des pages d'atterrissage sur le site – Attention : si cette cohérence n’est pas établie par l’algorithme google, l’enchère sera bien plus chère car c’est comme si vous forciez la main au classement google (dans ce cas seul le prix vous fait monter en position) ;
  • Faire pointer ses mots clés vers des landings pages (pages où arrivent les internautes quand ils cliquent sur votre annonce) adaptées et non sur la page d'accueil du site – si elles n'existent pas créer ces landing pages de toute pièce. La page d’accueil n’est pas une bonne page d’atterrissage car elle est intrinsèquement généraliste, alors que vos mots clés sont précis ;
  • Rédiger ses landings pages de manière à les rendre pertinentes pour les internautes, pour Google et donc pour adwords (appliquer en fait les règles du référencement naturel) : c'est très important pour augmenter l'appréciation de la page de destination et donc faire baisser le coût de l'enchère ;
  • Délimiter la cible en terme de territoire : cela restreint la concurrence (sauf pour les concurrents positionnés nationalement) et peut diminuer le coût de l’enchère ;
  • En début de campagne, ne pas hésiter pendant quelques temps à payer ses clics assez cher afin de les faire monter vite, bien connaître et « apprécier » par Google : les algorithmes de classement tiennent compte de l’historique de votre campagne et de vos positionnements passés, ainsi que de votre ratio de transformation ;
  • Proposer plusieurs variantes d’annonces par groupes d’annonces afin que google « fasse son choix » parmi vos annonces en fonction des mots clés demandés par les internautes ; là encore google prend en compte l’historique de l’efficacité de vos annonces (celles sur lesquelles les internautes cliquent plus volontiers) pour les faire monter – ceci vous permettra de baisser le CPC max une fois cette notoriété « google » établie => attention le baisser doucement par étapes successives et surveiller le résultat

Il y a encore bien d’autres moyens pour optimiser son CPC mais ceux sont là les principales selon mon expérience.

Il convient également d’éviter les clics inutiles, mais c’est un autre sujet qui fera l’objet d’un autre article.

 

Sidebar