Que choisir entre rel=”canonical” et redirection 301 ?

Gérer intelligemment les URL pour ne pas mettre à mal son référencement est un travail à prendre à la pincette. Dès lors qu’une URL est dupliquée ou qu’un contenu a été effacé ou déplacé, la question de choix entre un rel=”canonical” et redirection 301 vient pimenter la journée du webmaster. Les deux astuces fonctionnent dans des cas très spécifiques et dans des objectifs SEO distincts, quand faut-il préférer une méthode plutôt qu’une autre sans perdre du “jus” seo ?

Fonctionnement et utilisation de la redirection 301

Une redirection 301 permet d’indiquer l’emplacement d’un contenu déplacé vers une nouvelle URL. C’est une fonctionnalité qui s’opère côté server via le fichier .htaccess d’un site web. Le webmaster indique d’un côté l’URL initiale du contenu et de l’autre côté, l’emplacement actuel de celui-ci. Aussi nommée redirection permanente, la redirection 301 permettra aux Utilisateurs de ne pas tomber sur une page d’erreur 404. Elle permet aussi aux scrowlers de trouver facilement le nouvel emplacement dudit contenu. En théorie, ces moteurs de recherches favorisent l’indexation de la nouvelle URL et désindexent progressivement l’ancienne URL. Une redirection 301 améliore l’expérience utilisateur. Si celui-ci est réalisé selon les normes, les visiteurs ne verront quasiment pas qu’ils ont été redirigés lors du chargement de la page. Cela évite d’avoir un visiteur non satisfait et réduit par la même occasion le taux de rebond sur le site.

Une redirection 301 est obligatoire quand…

Recourir à la redirection 301 est utile dans un grand nombre de cas :

  • Un contenu du site/blog a expiré et que ce contenu rapporte déjà du jus seo.
  • Une liste des pages inaccessibles de votre page a été envoyée dans votre outil pour les webmasters Google Console
  • Deux pages du site comportent plusieurs contenus très similaires.
  • Vous souhaitez conserver une URL ou du contenu à l’avenir, mais il n’est pas utile pour le moment (un CGU, un CGV, etc.)
  • Le site va être déplacé vers une tout autre adresse ou vers une autre structure. Attention, vous devez lire les consignes émises par les moteurs de recherches avant de procéder à cette opération. Voici ces consignes de Google
  • plusieurs versions d’une page sont placées sur le server, c’est le cas souvent de la page d’accueil qui possèdent des versions et dans ce cas, assurez-vous que l’autre version ne sert plus et que vous pouvez pointer son URL vers la racine du site.

Domptez les rel= « canonical»

Attention, usage facile, mais impact direct sur le SEO. La balise rel= <canonical> permet d’indiquer le contenu préféré a affiché pour une URL. On insère cette balise du format suivant <link rel= « canonical » href= « http://www.monsite.com/ »/> dans la partie « head » d’une page.

Une balise rel =« canonical » est obligatoire quand…

  • Quand on souhaite combiner dans une seule et même URL le contenu de deux ou plusieurs URL différentes. Cela évite d’avoir du contenu dupliqué sur le site. C’est la version qui comporte l’attribut rel =« canonical » qui sera trouvé et affiché dans les résultats des recherches.
  • Quand les URL dynamiques sont générées à la volée. C’est le cas par exemple des utilisateurs qui chargent des données depuis la base de données lors de son déplacement sur le site à l’instar des pseudos, id etc.

Au final, faire la différence entre utiliser de la redirection 301 et mettre un attribut rel= «  canonical » est vital pour l’indexation d’un site dans les résultats des recherches. Ne pas en faire un abus et effectuer des essais sur quelques URL avant de déployer la méthode sur l’ensemble du site est une bonne pratique à faire.

Par contre, ces deux techniques peuvent être très intéressantes pour le référencement naturel d’un site web s’ils sont utilisés avec parcimonie. Ils améliorent l’expérience utilisateur et permettent aux moteurs de recherches de connaitre avec précision l’URL où sera envoyé le Jus de lien.

Sidebar