Gestion du stress au travail

La gestion du stress on en parle souvent dans les médias, dans les entreprises mais qu'en est il réellement sur le terrain?

Si le stress est d'actualité depuis quelques années c'est sans doute parce que trop de changements et trop d'évolutions se présentent à nous dans notre quotidien.

Avant de parler de stress il est intéressant de se poser les bonnes questions, et de comprendre pourquoi le stress est vu de manière négative, en effet on marie systématiquement le stress avec un problème. Hors le stress est néfaste que si son stade atteint une phase avancée. Le stress est une conséquence chimique créé par notre organisme, pas un état d'esprit. C'est la conséquence du stress qui conduit à se mettre dans un état de mal-être. Pour gérer son stress il faut donc essayer de faire une check-list des raisons qui provoquent un état de stress. Dans la majorité des cas un problème d'adaptation fait naître des situations qui déstabilisent notre organisme et provoque le stress.

Le stress tue la performance

Un salarié d'une entreprise qui devra se dépasser pour atteindre ses objectifs, pourra être conduit à l'échec, en psychologie cette notion est nommée: L’anxiété de la performance. A trop vouloir réussir, le salarié se focalise sur l'objectif et ne se concentre plus sur la tâche à accomplir. Cela a pour conséquence de ne pas entreprendre correctement ce qui lui est demandé. Cette notion se retrouve aussi lorsque dans un couple l'homme a des problèmes d'érections ou dans les compétitions sportives.

Utiliser le stress pour la performance

Il y a un potentiel qui peut être exploiter par les managers, mais peu connaissent les mécanismes du stress et c'est pour cela que généralement peu en tirent profit.

Les 3 phases du stress ont été définis par Hans Seyle un chercheur hongrois qui faisait des expériences sur des animaux en les confrontant à des changements environnementaux.  Ses expériences nous ont permis de comprendre quelles sont les bienfaits du stress mais surtout prendre conscience de ses risques pour la santé de chacun.

La phase 1 définie comme une phase d'alerte ou nous sommes confrontés à un changement

La phase 2  définie comme une phase où l'on s'habitue.

La phase 3 étant une phase d'épuisement, c'est à ce stade que l'homme si il subit cette phase de manière répétée peut développer des troubles du comportement et c'est dans cette phase répétée que son organisme pourra subir des défaillances de tout type (cardio-vasculaire, respiratoire et même à l'origine de certains cancers).

Il faut bien comprendre que le stress est une réaction chimique provoquée par nos hormones au niveau des glandes surrénales, c'est ce que l'on a coutume de nommer l'adrénaline. C'est bien connu l'adrénaline a un potentiel qui nous permet de nous surpasser et si cela est valable dans les compétitions sportives ça l'est également dans le monde du travail. Par conséquent sans le savoir le stress peut être bénéfique pour votre employeur en terme de performance apportée. Au travail, vous n'êtes pas maître de votre propre gestion de votre stress, sauf si vous réussissez à vous adapter rapidement, car la clé de l'anti-stress c'est bien cela, savoir s'adapter. Charles Darwin le voyait ainsi lorsqu'il disait que:

« Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui s’adaptent le mieux aux changements.  »

Pour vous adapter et donc réussir à gérer votre stress il vous faudra identifier toutes les sources d'insatisfactions qui sont la résultante de votre inacceptation d'un changement dans le contexte de votre environnement professionnel.

Trouver des solutions pour ne pas déclencher des phases de stress répétées et surtout faire part de vos problèmes d'adaptation et de refus des changements à votre médecin avant que votre organisme n'en paie le prix fort.

 

 

 

 

Sidebar