Le père de l’impression 3D nommé pour le prix de l’inventeur européen 2014

Dès le 17 juin prochain vous pourrez assister à la célèbre cérémonie du prix de l'inventeur européen 2014. De nombreux candidats y participe dont Charles Hull l'inventeur et le père de l'innovation en vogue ces derniers temps : l'impression 3D. Il défendra donc son innovation en finale et sera soumis au vote du public.

L'impression 3D ne cesse de se populariser et de se moderniser au fil de ces dernière années. Ce phénomène est l'oeuvre de Charles Hull qui aux USA lança le premier prototype en 1983. Travaillant déjà dans le moulage de prototype plastique, il eu l'idée d'associer le plastique à une résine spéciale permettant la solidification du tout. Le processus fonctionne donc sur un assemblage de couche pour donner forme à toutes les créations.

C'est pour ces raisons que Charles Hull a créé sa propre société 3D Systems qui est désormais leader sur le marché de l'impression 3D. Un secteur d'activité en plein essor qui confirme la réussite de son créateur. En terme de chiffre, sa société emploie plus de 1 000 personnes et a enregistrée un chiffre d'affaire supérieure à 500 millions de dollars en 2013.

Permettant s'investir dans de nombreux autres secteurs tels que le médical notamment avec une équipe médicale ayant implanté un crâne reconstitué en impression 3D mais aussi l'industrie ou encore le bâtiment , l'impression 3D s'affiche comme un marché plus que fructueux. C'est donc pour toutes ces raisons et logiquement que Charles Hull se voit nominé dans la catégorie inventeur de l'année en Europe. L'impression 3D est donc le secteur à suivre avec un marché estimé à plus de 2 milliards de dollars et qui devrait tripler dans 4 ans. Et désormais des imprimantes 3D grand public sont disponibles pour moins de 1.000 euros. Une révolution industrielle est en route. Le marché des imprimantes 3D personnelles est passé de 355 unités vendues en 2008 à 23 265 en 2011. Les médias se sont aussi emparés du phénomène et continuent d’attirer l’attention sur cette technologie, de plus en plus connue du grand public.

De plus, la partie matérielle, la partie logicielle a énormément progressé grâce à l'open-source, avec en particulier les progrès offerts par le logiciel de création, devenu incontournable après moins de deux ans d'existence. Il est donc pas étonnant de voire apparaitre des communauté très dynamique de partage de modèles formée sur Thingiverse notamment.

Néanmoins il existe quelques points négatifs, l'impression 3D a aussi attirée les esprits mal-intentionnés. Le fait qu’elle puisse créer des objets en tout genre signifie également qu’elle peut être la source de « mauvaises » créations. On en a eu l'exemple dernièrement avec la création d'arme à feu dont les plan de conception ont été publiés sur internet.

Alors n'hésitez pas à allez voter pour lui, c'est par ici que ça se passe !

Si vous partagez la même passion pour l'impression 3D que Charles Hull vous pourrez retrouver des informations utiles sur le domaine sur notre blog OKEGO. Nous publions régulièrement des articles sur le monde de l'impression 3D mais aussi sur l'univers de l'high tech et des nouvelles technologies.

 

Sidebar