Des livres numériques dans le métro

En moyenne, un francilien passe chaque jour plus d'une heure et demie dans les transports. Que faire pour rendre plus palpitants les temps de trajet ? Si certains ont cédé à la tentation de Candy Crush et autres jeux sur téléphone, la plupart continue à lire un bon livre. Les sociétés de transport et les collectivités surfent sur cette vague en initiant de plus en plus de projets pour encourager leurs usagers à lire. Les livres numériques sont au coeur de ces nouvelles initiatives.

Des idées déjà éprouvées

Les e-books dans les transports en commun n’en sont pas à leur coup d’essai. Ils ont déjà conquis les États-Unis, la Chine et la Russie. Aux États-Unis, c’est Random House qui propose aux voyageurs des extraits de e-books, une façon maligne d’appâter le lecteur et de faire de la publicité aux auteurs. À Moscou, on peut consulter librement les classiques russes tandis que dans le métro pékinois, on peut retrouver l’intégrale des ouvrages de la Bibliothèque Nationale.  Le livre numérique est donc bel et bien présent à travers le monde pour le plus grand plaisir des usagers. Ce phénomène tend à s'accroitre notamment aux États-Unis où de plus en plus d'auteurs ne publient qu'au format numérique. 

En France aussi

La France n’est pas en reste. À Lille, vous pouvez lire des nouvelles sur le réseau de transport Transpole. À Paris, c’est la RATP qui révolutionne la lecture de ses passagers en offrant les premiers chapitres de livres. Les usagers de TER en Lorraine et en Languedoc-Roussillon ont également pu bénéficier de cette initiative.

Malheureusement, ces jolis projets sont trop souvent éphémères. Reste ainsi à inscrire durablement le e-book dans les transports en commun notamment grâce aux applis sur tablettes et téléphones.

En effet, ces politiques de partage de livres numériques sont une aubaine pour bien des personnes. Ainsi, alors que les services d'auto-édition n'ont de cesse de fleurir, ces plateformes en libre service pourraient représenter un nouveau moyen très efficace de diffuser son oeuvre lorsqu'on est un auteur auto-édité.  Si publier un livre est aujourd'hui très simple, il reste plus complexe d'en faire la promotion. Ces initiatives en faveur de la lecture dans les transports vont ainsi dans le sens des auteurs et des maisons d'édition.

Que lire dans les transports ? 

Les transports en commun ne sont pas forcément l'endroit idéal pour lire des livres qui nécessitent beaucoup de concentration. Ainsi, nous vous conseillons des ouvrages légers de préférence des nouvelles. En effet, en lisant des textes courts, aucune chance de perdre le fil entre votre trajet aller et votre trajet retour.  Enfin, pour démarrer la journée du bon pied, rien de tel qu'un livre positif ou drôle. Trop de bruit autour de vous ? Vous pouvez opter pour un peu de musique de façon à créer un véritable cocon et à vous éloigner des bruits extérieurs qui pourraient empiéter sur votre lecture. Bien entendu, ces conseils sont à prendre avec des pincettes dans la mesure où tout cela dépend de la capacité de concentration et des goûts de chacun.

Sidebar