L’apprentissage de la guitare

La guitare est un instrument à cordes pincées. Il en existe plusieurs sortes : les guitares électriques (le son est amplifié grâce à des micros) et les guitares sèches (ou acoustiques) qui sonnent grâce à leur caisse de résonnance.  Ces dernières se divisent  en deux groupes encore : les classiques, avec des corde en nylon et les folks avec des cordes en métal. Enfin, il existe un troisième type de guitare, un mélange des deux précédents : la guitare éléctro-acoustique.

La plupart des guitares comportent six cordes et sont généralement accordées, de la sixième corde (la plus grosse, qu’on appelle le bourdon), à la première (la plus fine, qu’on appelle la chanterelle) de cette façon : Mi-La-Ré-Sol-Si-Mi, soit en écriture anglo-saxonne E-A-D-G-B-E, les Anglais utilisant les lettres C-D-E-F-G-A-B pour notre « Do-Ré-Mi-Fa-Sol-La-Si ».

La guitare est un instrument harmonique, c’est-à-dire qu’il nous permet de jouer des accords (aux moins deux notes différentes en même temps) contrairement à la flûte ou la trompette par exemple, qui sont des instruments mélodiques. L’étude de la construction des accords et de toute la théorie musicale en général est très intéressante, et peut devenir très complexe à un certain niveau, mais fort heureusement pas indispensable pour pouvoir jouer de cet instrument.

Il y a par contre un aspect indispensable, au premier abord, pour jouer de la guitare : c’est la technique. Travailler sa technique, c’est faire travailler ses doigts. Une personne très créative, des mélodies plein la tête, ne pourra évidemment jamais jouer de la guitare, ni aucun autre instrument, si elle n’arrive pas à poser correctement ses doigts dessus.

Un autre aspect très important en musique est l’oreille. Rassurez-vous tout de suite : l’oreille se travaille ! Fini les « je ne suis pas fait pour la musique, je n’ai pas d’oreille ». Il existe plusieurs sortes « d’oreilles » : l’oreille absolue, qui reconnaît toutes les notes de tous les sons (un verre qui casse, une sirène de pompier, etc.), qui est très rare et complètement innée (et très avantageux !!) et l’oreille relative, qui connaît ses intervalles (écart entre deux notes) et qui s’acquiert à force de travail.

http://www.cours-de-guitare-nantes.fr

Sidebar