Le prêt étudiant en détails

Financer ses études devient un acte de plus en plus contraignant et afflige une charge conséquente aux familles d’étudiants. Le coût de la vie qui n’en finit pas de grimper, les logements universitaires en sous nombre et les frais d’inscription plus chers d’année en année font que les jeunes étudiants ont de plus en plus de mal à subvenir à leurs besoins. Il a donc été mis en place, par les banques et le gouvernement, le prêt étudiant.
Une enquête réalisée par  l’Union Nationale des Etudiants de France (UNEF) établit qu’un étudiant niveau Master étudiant à Paris doit disposer d’un budget mensuel légèrement inférieur à 1000 euros alors que le même étudiant effectuant son cycle à Nantes n’a besoin que d’un budget d’environ 700 euros.
Dans cette situation et pour se consacrer totalement à leurs études, de plus en plus d'étudiants se tournent vers le prêt étudiant et délaissent les petits boulots d'étudiant qui occupent une trop grande part de leur temps. Mais dans le contexte économique actuel, la prudence des banquiers fait qu'il n'est pas facile d'obtenir ce prêt. Il est connu que les banques préfèrent les élèves de grandes écoles ou en fin de cycle (niveau Master) pour ce type de prêt dont le montant varie entre 1 500 et 30 000 €.
Constatant que le nombre de prêts accordé aux étudiants est insuffisant, l'état français peut se porter garant et les banques partenaires ne demanderont aucune caution. Le montant du prêt étudiant peut aller dans ce cas jusqu'à 15 000 € et avoir une durée comprise entre 2 et 10 ans.

Le prêt étudiant classique
La totalité des banques propose des prêts  aux étudiants. Les conditions d'obtention d'un prêt étudiant classique sont quasi identiques d'une banque à l'autre. Ces prêts sont proposés aux étudiants inscrits dans un établissement d‘études supérieures  et doivent être âgés entre 18 et 25 ans. Il sera demandé une caution des parents ou d'un tiers. Sans l'une de ces conditions, le prêt ne sera pas accordé par la banque.
Le taux d'intérêts pratiqué dans ce type de prêt fait qu’il est très attractif car il peut descendre jusqu'à 3% de moins qu'un prêt classique. Il est important de bien identifier les futurs besoins de l'étudiant pour cibler au pus juste le montant du crédit. Le prêt étudiant dit classique peut avoir un montant égal à 30 000 € et cette somme peut être utilisée librement sans que l'étudiant ait à justifier ses dépenses. Une bonne gestion doit être suivie pour aider l’étudiant jusqu’à la fin de son cycle, donc jusqu’au diplôme. Les banques proposent, pour éviter une mauvaise gestion, un déblocage progressif de fonds. Cette option est à utiliser car elle est liée aux besoins de l'étudiant. Le coût du crédit se trouve ainsi moins élevé car les intérêts ne sont calculés qu'à partir de chaque déblocage.
Le remboursement du prêt est in fine, cela signifie que l'étudiant ne remboursera son crédit que lorsqu’il travaillera. Il faut retenir que plus la durée des études est longue, plus la durée des remboursements sera courte !
En cas d'arrêt des études, il est possible que l'étudiant rembourse son emprunt par anticipation. Depuis le 1er mai 2011, une indemnité de remboursement peut être demandée si le montant remboursé est supérieur à 10 000 € sur une période d'un an. Cette indemnité de remboursement anticipé ne pourra pas dépasser 1% du montant du crédit si sa durée restante est supérieure à 12 mois contre 0,5% si elle ne dépasse pas ces 12 mois. L'indemnité ne pourra jamais dépasser la somme des intérêts que l'étudiant aurait dû payer entre la date du remboursement anticipé et la date de fin de l'emprunt.

Le prêt étudiant avec l’état français comme garant
Mis en place depuis septembre 2008, le prêt étudiant garanti par l'état  français permet à un étudiant de contracter un crédit pour poursuivre ses études sans que ses parents n'aient à se porter garants. Comme le prêt étudiant classique, il permet toutes sortes de dépenses sans que l'étudiant ait à justifier. Cette version du prêt étudiant concerne les étudiants âgés de moins de 28 ans, français, originaire d'un pays membre de l'Union Européenne ou de l'Espace Economique Européen. Le montant de ce prêt cautionné ne peut dépasser la somme de 15 000 € et doit être contracté auprès de la Banque Populaire, le Crédit Mutuel CIC, la BRED, la Caisse d'Epargne ou la Société Générale qui sont partenaires avec l'état. Aucune autre condition n'est posée et les termes de remboursement ressemblent au prêt étudiant dit classique.

Sidebar