Motorisations et automatismes de portail

Une motorisation s'adapte aussi bien sur un portail à battants que sur un portail coulissant. Après avoir déterminé le type de portail qui convient le mieux à la configuration de votre propriété, prenez garde aux différents systèmes disponibles : à chaque matériau son automatisme.

Alimentation

Il existe différentes motorisations :

  • Les moteurs de portail de 230 volts (reliés sur du 220 volts),
  • Les moteurs à basse tension (en 12 ou 24 V),
  • Les moteurs à batterie solaire.

Il est déconseillé de brancher la motorisation de son portail sur l'alimentation d'une sonnette (2 conducteurs habituellement alors que les motorisations en nécessitent 4 en général). En revanche, la plupart des interphones supporte bien le raccordement d'une motorisation de portail. Dans la majorité des cas, il faudra prévoir une arrivée d'électricité près du portail (220V).

Pour un portail à battants, 5 systèmes sont disponibles :

La motorisation à bras articulés

C'est sans doute la plus répandue sur les modèles de portails à battants grâce à un rapport qualité/prix des plus compétitifs. Son système consiste à reproduire le mouvement d'ouverture d'un bras humain. Il peut être électromécanique ou hydraulique. La motorisation à bras est très simple d'installation (elle peut être montée soi-même), elle se fixe sur les vantaux du portail sans exercer de traction trop forte sur ces derniers. Pour ce type de motorisation de portail, il faut disposer d'une place suffisante lorsque les bras sont tendus (portail ouvert).

La motorisation à vérins (mécaniques ou hydrauliques)

Appelée aussi motorisation à pistons, l'installation de ce système nécessite l'intervention d'un professionnel. Attention au choix du modèle, certaines centrales électriques (boitier moteur) agissent plus ou moins sur le matériau du portail et sont plus susceptibles que d'autres types d'automatismes de déformer votre portail à la longue. La motorisation à vérins convient parfaitement aux portails rigides. Son coût d'achat est peu élevé (consultez le tableau comparatif des prix d'automatismes de portail).

Le système de motorisation à roues motorisées

La motorisation à roues peut être installée sur tous les types de terrain. Son installation est un jeu d'enfant, il suffit de fixer une roue sur chacun des vantaux ainsi qu'un petit moteur de 12 V sur un côté du portail. Peu esthétique, le système à roues possède toutefois un bon rapport qualité/prix (à partir de 600 €).

La motorisation enterrée

Ce système est sans doute le plus onéreux. Il est plus approprié à l'installation d'un portail neuf puisqu'il occasionne des travaux de maçonnerie. C'est la solution idéale si vous désirez quelque chose d'esthétique et de peu encombrant. La motorisation enterrée convient parfaitement aux portails lourds (bois massif, acier).

La motorisation intégrée au portail

Comme son nom l'indique, le système est intégré au cadre du portail, ce qui présente de nombreux avantages :

  • gain d'esthétisme (par rapport à un système apparent)
  • pas de travaux de maçonnerie (comme pour la motorisation enterrée)
  • gain de place (pas d'espace à prévoir pour les bras ou les vérins).

Dans le cas d'un portail coulissant, 2 systèmes existent :

Le rail au sol

Il nécessite la pose d'un cheminement au sol pour guider le rail et d'un socle pour le moteur à crémaillère et par conséquent, des travaux de maçonnerie. Le fait que le portail se déplace dans son axe en préserve sa structure et lui permet sans doute de durer davantage dans le temps qu'un portail à battants. Le rail au sol est adapté aux portails les plus lourds (acier, bois massif).

L'autoportant

La motorisation autoportante implique l'installation d'un système de guidage du portail. Elle n'est vraiment efficace que pour des portails légers (en aluminium) et de hauteur peu conséquente.

Sidebar