Aller au contenu

Comment l’alimentation moderne nuit à votre santé

Vous ne vous en rendez peut-être pas compte, mais une alimentation malsaine peut être la cause de bien des problèmes. Cancers, maladies cardiovasculaires, fatigue, problèmes de fertilité, manque d’énergie…tous ces soucis que ce soit dans le long terme ou dans votre quotidien, peuvent disparaître si vous changez vos habitudes.

Le seul problème dans tout ça, c’est qu’on s’y perd. En effet, qu’est-ce qu’une alimentation saine ? L’état français a publié depuis un moment sa fameuse pyramide :

Tout en bas : les céréales. Ensuite, les fruits et les légumes, puis les produits laitiers, les graisses et enfin les sucreries. On n’oubliera pas non plus le fameux « 5 fruits et légumes par jour », véritable pilier d’une alimentation saine !

Sauf qu’en fait…cette pyramide contient elle-même des incohérences. Savez-vous pourquoi l’état recommande la consommation de produits laitiers tous les jours ? Car la filière du lait représente pratiquement 23,4 milliards de dollars en 2010. En pratique, les produits laitiers sont mal tolérés par un nombre extrêmement important de personnes, et ils pourraient tout à fait vous causer beaucoup de problèmes1. Et même si vous avez la chance de bien les digérer, ils provoquent malgré cela des pics d’insuline qui génèrent sur le long terme des problèmes de poids et de contrôle de vos niveaux d’insuline2. Enfin, leurs bienfaits pour les os sont largement surestimés3. Ce qui ne veut pas dire qu’il faut arrêter de manger des produits laitiers : il faut simplement savoir choisir les bons. Par exemple, privilégiez le lait de brebis au lait de vache, plus digeste et meilleur pour vous.

Autre exemple : la surconsommation de céréales. En effet, l’état nous recommande de manger des céréales à tous les repas. Seul problème : la plupart d’entre nous peut parfaitement s’en passer (sauf en cas d’allergies). On parle d’eux comme d’une source de protéines et de fibres : la viande et les fruits remplissent parfaitement ce rôle. Encore une fois, cela ne veut pas dire qu’il faut abandonner les céréales ; seulement, manger de la baguette ne vous aidera jamais à être en bonne santé.

Inutile de citer tous les exemples liés à ces suggestions, vous comprenez le principe.

Qui plus est, l’état ne parle absolument pas d’une notion véritablement décisive : la qualité des produits. Entre un concombre espagnol cultivé en serre hors saison et un concombre cultivé en pleine terre en Juillet, la différence est notable !

Il faut toutefois noter que les suggestions de l’état, même s’il faut les prendre avec des pincettes, nous permettent d’éviter quelques problèmes majeurs, notamment : les boissons sucrées, les sucreries, les pâtisseries, etc. qui sont la cause de la plupart des problèmes d’obésité actuels.

Seulement, il vous faudra aussi être pointilleux sur la qualité des produits, car c’est véritablement ce facteur qui fait la différence entre santé et malbouffe. Plutôt que de prendre une salade préparée dans votre supermarché, pourquoi ne pas aller au marché le samedi et le mercredi matin pour acheter légumes frais et locaux, ce qui vous permettrait de vous faire une salade probablement bien meilleure et moins chère ?

Sources

1 : Bertron P, Barnard ND, Mills M. « Racial bias in federal nutrition policy, part I: the public health implications of variations in lactase persistence ». J Natl Med Assoc. 1999;91:151–157.

2 : Tremblay A, Gilbert JA. « Milk products, insulin resistance syndrome and type 2 diabetes. ». J Am Coll Nutr. 2009 Feb;28 Suppl 1:91S-102S.

3: Roland L Weinsier, Carlos L Krumdieck.“ Dairy foods and bone health: examination of the evidence“. Am J Clin Nutr. 2000 Sep ; vol. 72 no. 3 681-689

-