L’augmentation de consommation de compléments alimentaires pendant la crise sanitaire

L’augmentation de la demande de compléments alimentaires est l’une des grandes tendances de ces dernières années, à laquelle s’ajoute une préoccupation sans faille pour les produits naturels, avec un cachet biologique ou organique et la garantie d’une santé maximale.

En même temps, nous vivons un moment où le public exige des résultats à court terme. Tout cela crée des défis sans précédent pour les laboratoires, qui consacrent déjà de gros efforts à la R&D pour trouver des solutions optimales en matière d’apport, d’absorption et de biodisponibilité dans le cadre des produits dits « de santé naturels ».

Les produits de santé naturels (PSN) sont des substances naturelles qui comprennent des vitamines, des minéraux, des extraits de plantes, des médicaments homéopathiques ou traditionnels, des probiotiques, des acides aminés et des acides gras. On peut également inclure dans ce groupe les produits de santé à base de plantes et leurs polymères, ainsi que les cosmétiques « naturels ».

L’impact de la pandémie sur l’économie non seulement n’a pas diminué, mais a amplifié la tendance à la hausse des compléments alimentaires. Quoi qu’il en soit, la COVID-19 a probablement généré certains changements dans les catégories d’intérêt : les nouvelles tendances analysées juste après le pic de la pandémie en France indiquent une augmentation de 34% de la consommation de ces produits, grâce notamment à la croissance de la consommation de compléments alimentaires pour activer les défenses immunitaires. Les produits destinés à aider les gens à s’endormir sont également toujours au premier plan.

La nouvelle demande de produits écologiques et biodynamiques

La sensibilisation en faveur d’une consommation plus saine et la préoccupation sociale pour la durabilité ont connu une croissance sans précédent. Les consommateurs exigent des ingrédients biologiques-écologiques, durables, végétaliens et même biodynamiques. L’augmentation de cette demande est une grande opportunité dans le domaine des compléments alimentaires, bien qu’elle ne soit pas sans handicaps.

Les formulations galéniques à la recherche d’une efficacité maximale

Travailler avec des formulations contenant des extraits de plantes et de minéraux peut être un défi galénique extraordinaire. La complexité rhéologique, la faible compressibilité et la biodisponibilité limitée de nombreux principes actifs utilisés ouvrent la porte à la recherche de nombreuses technologies qui, bien que très avancées et explorées dans le domaine pharmaceutique, sont encore peu utilisées dans les compléments alimentaires et les nutraceutiques.

Traditionnellement, le secteur se caractérise par la commercialisation de capsules et comprimés emballés sous blisters et de sachets en gélatine dure et molle. Ces formulations traditionnelles sont rejointes, comme une nouvelle tendance, par des doses uniques, des gummies, des comprimés multicouches, des comprimés effervescents et aussi des multiparticules, très axés sur la facilitation du dosage, l’amélioration de la palatabilité (agréable au palais) et la résolution des incompatibilités. Ils sont également essentiels pour gérer la libération des ingrédients actifs dans leur lieu optimal d’absorption dans le corps au moment qui nous intéresse. Travailler ces techniques « à la carte », en fonction du besoin de chaque produit et de sa composition, se traduit directement par une amélioration cruciale de sa biodisponibilité et, par conséquent, constitue le tournant de l’efficacité du produit. En fait, cela peut signifier une réduction du nombre de capsules ou de comprimés par jour.

Les formulations liquides (pour l’instant les moins travaillées) sont d’une grande importance et sont absolument en hausse comme tendance du marché. Dans ce domaine, nous passons des solutions, suspensions et simples sirops au domaine des émulsions, nanoémulsions et systèmes auto-émulsifiants qui permettent de libérer et de délivrer des molécules sous une forme plus biodisponible (comme de nombreux phytostérols), d’encapsuler des vitamines, de travailler avec des extraits huileux et même de véhiculer des probiotiques.

De plus, des avantages très importants peuvent être obtenus avec ces technologies du point de vue de la palatabilité, en particulier lorsque les actifs contiennent des huiles, qui ont un goût désagréable et un effet d’arrière-goût important. Dans ce cas, l’huile se disperse facilement dans l’estomac par rapport à une formulation simple et le reflux est minimisé.

Avec toutes ces technologies, les fabricants cherchent à améliorer, par la formulation et l’utilisation d’ingrédients soigneusement sélectionnés, à la fois l’absorption et la biodisponibilité au bon moment. Il est aussi important de libérer le principe actif au site d’absorption que d’assurer sa disponibilité lorsque l’organisme a besoin de son action. Évidemment, tout cela doit être consolidé et soutenu par des études de stabilité des formulations avant leur commercialisation, que chaque entreprise du secteur devrait réaliser systématiquement.

Sidebar