Bien aménager l’environnement de travail pour renforcer la production

Quatre facteurs sont nécessaires pour optimiser les conditions de travail en entreprise. Les facteurs physiques et environnementaux, organisationnels, sociaux et psychologiques sont tous importants les uns que les autres. Ils permettent d’avoir un environnement de travail agréable. Il s’agit de l’ensemble des conditions matérielles, services et moyens mis à la disposition des employés pour la réalisation de leurs missions quotidiennes.

C’est une évidence qu’un bon environnement et l‘aménagement des bureaux favorisent la satisfaction et l’épanouissement des salariés par rapport à leurs tâches. Rien ne doit être laissé au hasard pour favoriser le bien-être au travail.

Aimer son lieu de travail, c’est important !

Bien plus que la rémunération, un environne

ment positif est plus enclin de motiver et retenir le personnel, en se concentrant notamment sur la qualité de vie au travail. Les employés s’impliquent davantage et font preuve de créativité lorsqu’ils bénéficient d’un minimum de confort dans leur espace de travail. Les postes de travail, que ce soit dans un espace de coworking ou dans un bureau individuel, n’ont pas les mêmes contraintes. Ainsi, certains facteurs seront exigés et mis en avant plus que d’autres en fonction des tâches à accomplir.

Le cas spécifique des entreprises industrielles

Dans les industries où les salariés sont en contact permanent avec des substances potentiellement dangereuses pour la santé, les ouvriers ont besoin de savoir qu’ils seront pr

otégés des effets desdites substances et que des mesures seront prises par la hiérarchie au cas où ils se retrouveraient exposés malgré tout. Le risque santé étant réel dans ce type d’organisation, la mise en place des systèmes de traitement des substances susceptibles d’impacter la santé du personnel est une nécessité absolue. En plus de favoriser le rendement et la performance, ces systèmes sont une garantie pour les ouvriers d’être à l’abri d’éventuelles maladies professionnelles. Le travail gagne dès lors en fluidité et la production s’en trouve décuplée.

Poussières et chaleur, un mélange contreproductif

Les températures élevées dans les usines de traitement de bois, les teintureries, les cuisines, les ateliers de soudure, les mines… Tels sont quelques exemples de facteurs qui risquent d’entraîner chez les travailleurs :

travail production

– une baisse de vigilance ;

– une augmentation du temps de réaction ;

– une mauvaise vue due aux transpirations excessives.

Par ailleurs, dans les menuiseries, les aciéries et les ateliers de soudure, la poussière peut affecter la précision des capteurs des machines et le degré d’efficacité de l’équipement, causant potentiellement des arrêts de production et une baisse de la productivité. De plus, les poussières de bois représentent la deuxième cause de cancers liés au travail selon l’INRS. Ces deux éléments (température et poussières intérieures) constituent des problèmes qui doivent être traités afin de conserver la compétitivité de l’entreprise. Des solutions sont fort heureusement disponibles.

Optez pour l’expertise Capime

Les solutions de dépoussiérage industriel Capime contribuent à éliminer les poussières qui s’incrustent sur les surfaces et les matériaux et peuvent venir troubler le process et altérer la production. Ce sont des techniques de traitement qui permettent à la fois d’obtenir une adhérence maximale et une amélioration de la production.

Pour remédier aux aléas des températures élevées, Capime propose une gamme complète de produits de froid industriel tels que des ventilateurs, refroidisseurs et climatiseurs atex qui offriront au personnel un cadre optimal et un environnement de travail moderne.

Sidebar