Créer son entreprise, les 3 principales étapes

Qui n’a jamais souhaité devenir son propre patron ? En France, chaque année,  près de 600 000 entreprises sont créées.  Avant de se lancer, voici une synthèse des étapes à suivre.

Analyse et validation du projet

Selon votre projet et votre secteur d’activité, il se peut que vous ayez à faire face à des contraintes réglementaires : autorisations administratives, habilitations préfectorales, qualifications et normes. Pour vérifier si votre activité est concernée par l’une de ces contraintes, vous pouvez consulter le site de l’APCE pour obtenir la liste des activités et professions réglementées.

L’étude de marché est un point essentiel à ne pas négliger. Les sites tels que insee.fr, societe.com,  infogreffes.fr peuvent vous permettre d’obtenir des données démographiques et des informations sur le marché visé et vos futurs concurrents.  Sachez également qu’il est possible d’acquérir des études de marchés et des documents à moindre coût en consultant des sites qui regroupent  des travaux d’étudiant en marketing ou qui font appel à leurs services : louerunetudiant.com.  Quelques recherches sur Google peuvent vous faire économiser beaucoup d’argent et de temps.

Le financement, le nerf de la guerre.

Evaluez très sérieusement votre mode de financement et vos besoins en trésorerie. Envisagez différentes solutions et approfondissez vos études et analyses. Si vous cherchez des moyens de financements extérieurs, votre dossier doit être bien construit et complet. Ne négligez aucun point et envisagez des cas extrêmes.  Si vous souhaitez devenir sous-traitant,  il est primordial de connaître les délais de paiement de vos futurs clients au risque d’épuiser très vite votre fond de roulement.   Renseignez vous sur la santé financière des entreprises en amont et en aval.

Autre questions à étudier :

  • Travaillez-vous en flux tendu ou avec un stock ?
  • Quels sont les délais de livraisons en amont et en aval ?
  • Le client paie t’il à la commande ou à la réception ?
  • Quels sont les moyens de paiement et les délais de traitement par votre banque ?
  • Quels sont les coûts d’entrée sur le marché ?

Evaluez votre capacité à financer vous-même votre entreprise. Ce point est essentiel pour chercher des financements auprès d’organismes et de banques. En règle générale, il est nécessaire de pouvoir apporter 30% en fond propre.

Les obligations et démarches administratives

La législation impose quelques contraintes pour une constitution de société. Outre les nombreux formulaires à remplir, des coûts supplémentaires sont à prévoir. Tout d’abord il vous faudra rédiger les statuts de l’entreprise. Il ne faut pas considérer cette étape comme une obligation fastidieuse de plus, celle-ci étant très importante. Les statuts régissent votre société et son fonctionnement.  Encore une fois, il est possible de trouver des informations sur Internet. Vous pouvez, par exemple, obtenir  les statuts de l’un de vos concurrents sur un site spécialisé. Mais en cas de doute, n’hésitez pas à solliciter les conseils d’un professionnel.

Il vous faudra ensuite publier une annonce légale, c'est-à-dire un avis de constitution et vous rendre au greffe ou au centre de formalités des entreprises pour faire immatriculer votre société au registre du commerce et des sociétés dont vous dépendez.

Sidebar