Les QR-Codes en France

Les QR-Codes ont été créés au Japon en 1994 par DensoWave sous licence GNU, pour le compte de Toyota. Le nom QR-Code signifie Quick Response Code et désigne des codes barres à deux dimensions, lisibles (ou “flashables”) par des lecteurs spécifiques ou des smartphones. Par la suite les QR-Codes se sont largement développés en Asie, puis en Australie et aux Etats-Unis. Aujourd'hui, ils arrivent en Europe.

Dans la plupart des cas, les QR-Codes sont utilisés pour établir un simple lien vers une page web ou comme carte de visite. En faisant preuve d'un peu d'imagination, on peut trouver de multiples usages à l'utilisation des QR-Codes. Dans le domaine du commerce, maketing, distribution, santé, sécurité… les QR-Codes peuvent offrir des services bien spécifiques et adaptés au différents besoins.

C'est en ouvrant la voie à ces services que les QR-Codes pourront trouver la place qui leur revient et devenir, dans les années qui viennent, une interface incontournable entre le support papier, bois, plastique, métal… et la téléphonie mobile.

Que peut on trouver de plus utile, en passant devant une agence immobilière que de récupérer toutes les coordonnées du bien qui nous intéresse en un flash et éventuellement l'envoyer à un ami.

Les QR-Codes sont écologiques et économiques car ils permettront, dans un futur proche, de limiter le volume de publications papier pour offrir un volume plus important de documentation ou publicités. On pourrait ainsi remplacer un plan de montage IKEA par un QR-Code pour chaque langue et économiser de nombreuses impressions de pages de documentations.

Les QR-Codes sont voués à un avenir certain, pour peu qu'on sache les utiliser de façon efficace et rationnelle.

Sidebar