Louez votre camping-car pour le rentabiliser: les précautions à prendre

Vous n’utilisez votre camping-car que quelques semaines par an, le reste du temps, il dort tout seul dans votre jardin … Vous avez pensé le mettre en location mais vous craignez de confier votre « petit chez vous roulant » à des personnes que vous ne connaissez pas …

Alors voici quelques conseils pour vous lancer dans cette aventure et que vos locations se déroulent avec succès !

6 conseils importants pour une meilleure conduite de votre camping-car

Contact direct avec vos futurs locataires

Vos futurs locataires utilisent majoritairement l’email comme un outil pour le 1er contact. C’est un excellent moyen pour eux de vérifier si le camping-car est toujours disponible aux dates recherchées et de poser quelques questions sur le véhicule (confort, couchage, autonomie etc).

Dans un 2nd temps, il est fortement conseillé d’avoir une discussion par téléphone avec vos locataires. Discuter de vive voix est rassurant pour vous et pour vos locataires. De plus, un contact téléphonique permet de préciser certains détails (heures de départ et retour, matériel à prévoir , etc) et d’éviter les malentendus provoqués par l’écrit !

Bien souvent, les locataires apprécient également de venir voir le camping-car avant de confirmer leur réservation. C’est également une opportunité pour vous d’établir une relation de confiance avec votre locataire.

Assurance location

Votre assurance

Louer son camping-car est très spécifique. Certaines assurances acceptent d’assurer vos locataires mais cela reste du « cas par cas ».

Si votre assurance accepte de couvrir le risque, vérifiez alors quel est le surcoût éventuel, ce que couvre précisément l’assurance (en cas de vol du camping-car par votre locataire, êtes vous couvert ?), les montants de franchises, l’impact d’un éventuel sinistre sur votre bons etc. Vérifiez également si le nombre de locations possibles par an est limité.

Assurance du locataire

Vos locataires peuvent également demander à leur assurance de faire un « transfert de risque« , de leur véhicule de tourisme sur le camping-car loué pendant la période de la location. Il vous sera alors demandé de fournir des informations précises sur votre camping-car. Vérifiez bien que l’assurance de votre locataire couvre bien les spécificités de votre camping-car et ses accessoires.

Une assurance spécialisée pour la location

Certains sites internet spécialisés dans la location de camping-car proposent une assurance tout risque temporaire.

Les avantages sont nombreux : louer votre camping-car sans que votre bonus / malus soit impacté en cas d’accident, aucune démarche particulière à remplir de votre côté, le prix de l’assurance est à la charge de vos locataires (15 € par jour en moyenne selon les sites).

Paiement

Afin de confirmer leur réservation, vos locataires devront régler un acompte ou des arrhes, généralement d’un montant de 30 %.

Le moyen de paiement le plus sûr reste le virement. Les chèques peuvent également sembler pratiques mais attention en cas de chèque transmis à la dernière minute, assurez-vous que le paiement a bien été encaissé avant le jour j de la location.

Certains sites spécialisés dans la location entre particuliers vous proposent de gérer pour vous les encaissements de vos locations et ainsi éviter tout problème de paiement. Ils permettent également à vos locataires un plus large choix de paiements (certains acceptent les chèques vacances). Vérifier le sérieux de ces sites, ils doivent posséder un agrément de la Banque de France pour gérer vos transactions.

Caution

La caution permet de couvrir les sinistres et/ou dommages causés à l’intérieur et à l’extérieur du véhicule. Le montant de la caution varie en fonction du montant des franchises maximales d’assurance, généralement compris entre 2 000 € et 3 000 €. Vous pouvez restituer la caution le jour du retour du camping-car ou quelques jours plus tard, si votre contrat de location le stipule.

Certains sites internet spécialisés dans la location entre particuliers proposent de gérer pour vous le dépôt de caution. Faites-le vous bien stipulé avant le début de votre 1ère location !

L’état des lieux

état-des-lieux-camping-car2L’état des lieux de départ est une étape qui ne doit pas être négligée : prenez le temps d’expliquer le fonctionnement de votre camping-car à vos locataires (comptez au moins 1h) et de réaliser un état des lieux complet. Pensez également à noter le kilométrage, au départ comme au retour. Un état des lieux précis permet aux 2 parties d’éviter tout malentendu au retour de votre camping-car.

Au retour de votre camping, prenez le temps de faire le tour complet du véhicule comme celui-ci réalisé au départ.

Les éléments clés de l’état des lieux :

Commencez par les parties extérieures : flancs, toit, bas de caisse, soute, accessoires (panneau solaire, porte vélos). Précisez les éventuels rayures et enfoncements. A l’intérieur de votre camping-car, vérifiez l’état de propreté, testez les portes de placard, le fonctionnement des robinets, l’état de la litterie – sellerie et rideaux, etc. Il est conseillé de prendre des photos intérieures et extérieures de votre camping-car.

Signer un contrat de location

état-des-lieux-camping-carLorsque vous louez votre camping-car, il est fortement conseillé de signer un contrat de location avec vos locataires, dans lequel figurent les termes exacts de la transaction (durée, montant, acompte, caution, kilométrage autorisé).

Il est conseillé de faire appel à des professionnels de la location entre particuliers car leur modèle de contrat est généralement approuvé par des experts juridiques.

Lorsque vous aurez pris toutes ses précautions, vous n’aurez plus de soucis à vous faire, laissez partir vos locataires en toute sérénité !

 

 

Sidebar