Construction de maisons neuves : conseils d’un entrepreneur en construction

Construire une maison peut sembler facile. Mais construire une maison de qualité qui résistera aux assauts de la nature durant longtemps sans nécessiter de réparations majeures est une tâche complexe. La construction d’une maison requiert l’assemblage de plusieurs matériaux et des techniques diverses qui peuvent influer grandement sur sa qualité.

Pour votre bénéfice, vous trouverez plus bas une description vulgarisée (non exhaustive) de certains des points importants à respecter pour que votre future maison soit d’excellente qualité. Notez que ces indications ne couvrent que quelques-uns de points importants et ne pourraient en aucun cas servir de guide complet pour la construction d’une maison.

Conseils d’un entrepreneur en construction: Terrain et excavation

Il est très important de connaître le terrain sur lequel on bâtit une maison. Un terrain trop mou, contaminé ou avec une nappe phréatique (eau souterraine) peu profonde par exemple peuvent causer des problèmes majeurs et plus tard coûter très cher aux propriétaires si ces caractéristiques ne sont pas prises en compte avant la construction de la maison. Sans compter les nuits blanches qu’ils pourraient vous faire passer.

Quelques trucs à savoir :

  • Capacité portante du sol : Pour la construction d’une maison, la pression du sol admissible doit être d’au moins 75 kPa. Section 9.15.1.1 du code de construction. (Code de construction du Québec, Chapitre I – Bâtiment, et Code national du bâtiment – Canada 2005 (modifié). http://www.codesnationaux.cnrc.gc.ca/fra/prov/ccq_chapitre1_batiment_cnb_2005.html)
  • Éloignement de l’eau : Il est de loin préférable d’asseoir les fondations sur un sol sec au-dessus de la nappe phréatique. La maison ne doit pas avoir les « pieds dans l’eau ». Ceci permet d’éviter des problèmes d’humidité ou d’eau dans le sous-sol, ou des problèmes d’obstruction des drains de fondations par l’ocre ferreux.
  • Remblaiement des fondations : Parfois le sol excavé n’est pas propice à être réutilisé pour remblayer les fondations. Le sol de remblayage utilisé autour des fondations doit être perméable de façon à ce que l’eau qui pourrait s’y retrouver atteigne le moins possible les fondations. Diminuant grandement les risques d’infiltration dans le sous-sol. De plus, il faut faire attention à ne jamais utiliser du matériel de remblayage contenant de la pyrite. La pyrite gonfle au contact de l’eau et peut occasionner des bris de fondation qui peuvent s’avérer très coûteux.

Pour réussir à éviter ces genres de problèmes, il est essentiel de faire faire une expertise de sol avant le début de la construction de la maison. De cette façon, il sera possible d’adapter la construction de la maison en conséquence. (Profondeur d’excavation, type de semelles etc.)

Fondations et drainage

La durabilité d’une maison dépend en grande partie de la qualité de ses fondations. Les fondations ne sont pas l’endroit où il faut tenter d’économiser à tout prix.

Au Québec, les fondations de maisons sont habituellement faites de semelles en béton sur lesquelles sont déposés des murs aussi en béton. Les semelles sont plus larges que les murs et elles ont la tâche de répartir le poids de la maison sur une plus grande surface de sol.

Quelques trucs à savoir :

  • Sol :
    • Le sol sur lequel les fondations sont construites doit avoir une capacité portante minimale de 75 kPa. Section 9.15.1.1 du code de construction. (Code de construction du Québec, Chapitre I – Bâtiment, et Code national du bâtiment – Canada 2005 (modifié).
    • Le sol doit être de consistance uniforme, pour éviter les tassements inégaux qui pourraient causer des craquements des fondations,
  • Drainage :
    • Un drain d’au moins 4 pouces de diamètre et raccordé à un égout pluvial doit être installé tout autour à l’extérieur de la fondation. Certaines variantes peuvent aussi être acceptables.
    • Le drain de fondation et la semelle doivent être recouverts d’une épaisseur d’au moins 6 pouces de pierre concassée propre (ne contenant pas de particules fines) (appelé communément ¾ net. Cailloux d’un diamètre de ¾ de pouces.)
    • La pierre concassée doit être recouverte d’une toile géotextile pour éviter que des particules fines (sable, terre etc.) puissent venir obstruer le drain.
  • Béton :
    • Pour atteindre sa résistance maximale, le béton doit murir lentement, idéalement durant au moins 7 jours. Ce qui veut dire qu’on doit faire en sorte que le béton perde le moins possible d’humidité durant ce laps de temps. Pour ce faire, on peut laisser le béton dans le coffrage ou l’entourer d’une pellicule plastique.
    • Une fois le béton bien

    En résumé, cette étape très importante ne doit pas être faite trop rapidement si on veut éviter des problèmes de fissurations ou de moisissures. Portez une attention particulière à ces faits lorsque vous ferez construire votre maison. Plusieurs entrepreneurs n’en tiennent pas compte.

    Pour plus de conseil d'un entrepreneur en construction visité le site web des Immeubles Arel, vous trouverez des conseils de construction sur l'isolation, la plomberie, le chauffage et L'aménagement paysager.

    En espérant que ce article vous aura été utile.

Sidebar