Si votre animal de compagnie vieillit, il risque de ne plus les intéresser…

Au même titre que les humains, les animaux doivent être assurés, c’est une souscription importante puisqu’elle leur garantit une protection dans le cas d’une maladie, d’une hospitalisation, d’un accident… Toutefois, à partir d’un certain âge, il sera impossible d’obtenir un contrat.

Comparez toutes les garanties pour sélectionner la formule la plus adaptée

Cette cohabitation avec l’assurance commence dès l’arrivée de l’animal à votre domicile, cela est valable pour votre chien, mais également votre chat. Plusieurs formules sont au rendez-vous, elles sont plus ou moins nombreuses en fonction des organismes. Il sera donc judicieux d’étudier en détail les garanties afin d’identifier le contrat en mesure de vous combler immédiatement. Par exemple, certaines offres proposent un pourcentage pour tous les antiparasitaires, ce qui n’est pas valable pour d’autres. Il suffira de sélectionner votre taux de remboursement comme c’est le cas pour le système de santé dédié aux humains. Par conséquent, vous pouvez adapter l’assurance en fonction des besoins.

Un animal ne pourra pas être couvert par une compagnie avant 2/3 mois

Il faut noter que, lors de la comparaison des assurances pour votre chien, un critère primordial sera demandé immédiatement. Il s’agit de l’âge, c’est un aspect important, car, au-delà d’un certain seuil, les organismes ont la capacité de refuser la souscription. Ce n’est bien sûr pas une généralité, il sera donc judicieux d’étudier toutes les possibilités afin d’opter pour la meilleure. Au niveau de l’âge minimum, il est de 3 mois d’un point de vue général. À nouveau, quelques spécificités peuvent être au rendez-vous en fonction des profils et des compagnies. Cet âge n’est pas à prendre à la légère puisqu’il est lié à la période de sevrage. Dans la plupart des cas, un éleveur n’aura pas la capacité de vous vendre un chiot ou un chaton avant 2/3 mois.

Les chiens et les chats de plus de 8 ans ne sont généralement plus assurés

Il existe également un seuil maximum a ne pas mettre de côté, mais celui est moins réjouissant. En effet, les chiens ainsi que les chats âgés représentent un risque pour les compagnies qui doivent faire face à des dépenses plus fortes à cause de cette vieillesse. De ce fait, les animaux ne peuvent plus être couverts dès qu’ils atteignent 8 ans. Comme c’est le cas pour l’âge minimum, il est tout à fait possible d’être confronté à une spécificité, d’où l’intérêt de comparer avec minutie toutes les offres. Il est également nécessaire de préciser que le montant des primes ne sera pas le même au fil des années. Les animaux plus vieux régleront une facture beaucoup plus élevée par rapport à celle observée auparavant.

Dans la plupart des cas, l’augmentation est proportionnelle à l’âge, ne soyez donc pas effrayé, si vous constatez une hausse lorsque votre contrat est renouvelé par l’organisme en charge de votre dossier. Parfois, l’âge limite n’a pas vraiment une incidence, car la fragilité de l’animal refroidit quelque peu les compagnies d’assurance. Si toutefois le contrat est accepté, la prime pourrait être plus onéreuse.

Sidebar