Apprendre les sciences à l’école grâce aux mangas!

“Sciences et manga, un cocktail explosif!”

Il est primordial que les enfants dès leur plus jeune âge soient exposés aux sciences et à l’importance des innovations car trop peu d’enfants poursuivent des carrières scientifiques, les métiers scientifiques étant exigeants, peu rémunérateurs et  n’ont pas forcement bonne presse. Par ailleurs, l’apprentissage de l’art est trop souvent relégué au second rang dans l’éducation alors qu’il est crucial pour avoir une éducation complète de cultiver cette compétence dés le plus jeune âge.

Dans ce contexte, l’utilisation des mangas et de ses techniques comme vecteur d’apprentissage des sciences est un outil de choix.

Pour ce faire, des professeurs de chimie à l’université  et des manga-kas (dessinateurs de  bandes-dessinées japonaises) se sont associés pour aller dans les écoles primaires du Québec enseigner la science grâce aux mangas (voir références en bas de page)

Pour exemple d'un atelier Sciences-Manga, des élèves d'une école primaire ont tout d'abord répondu à un quizz illustré par des dessins mangas sur le matériel nécessaire pour dessiner les mangas (papier, gomme, crayon, encre de chine,…) et ont ensuite étudié plus en détail l’encre de chine et sa composition chimique.

Les élèves ont ensuite fait une expérience scientifique en mettant plusieurs encres (solubles ou insolubles dans l'eau) sur un filtre à café et on fait infuser le filtre dans l'eau.  Les élèves ont ainsi été initiés à la technique de chromatographie sur couche mince, une des techniques très utilisée par les chimistes et biologistes pour la caractérisation des molécules. Certaines encres ont migré sur le filtre sous la forme d'un mélange de pigments (encres solubles) et d'autres non (encre de chine, insoluble dans l'eau). Un guide résumant les principales propriétés chimiques des encres et des colorants leur a ensuite été donné.

Les élèves ont ensuite poursuivi leur expérience ludique par une initiation à deux techniques artistiques propres aux dessinateurs de manga (mangaka), utilisant l'encre de chine: la technique du remplissage et  la technique de décalcomanie (screentone) en jouant à colorier des personnages de manga avec ces techniques.

Ces ateliers Sciences-Manga permettent de faciliter l’enseignement des sciences et technologies en donnant le goût des sciences très tôt aux enfants en mettant l’emphase :

  • sur le développement de leur raisonnement et de leur créativité;
  • en permettant aux enfants d’apprivoiser le langage scientifique (molécules, polymères, recyclage,…) via le manga et l’expérimentation;
  • en formulant des hypothèses;
  • en valorisant l’art, trop souvent relégué au rang de discipline secondaire,comme un vecteur d’apprentissage;
  • en fournissant aux enseignants une méthode ludique et interactive pour dispenser eux-mêmes les sujets dans leurs classes.

Suite à cette alchimie inédite entre les Science et les mangas, il est tout à fait envisageable d'utiliser dans un avenir proche  le manga comme support didactique pour l'apprentissage d'autres disciplines et comme initiation des enfants à la lecture!

Réferences:

www.mangamontreal.com

http://moleculesoflife.ca/?lang=fr

http://portail-primaire.stanislas.qc.ca/spip.php?article625

Sidebar