5 choses à ne pas oublier pour préparer un chantier hivernal

En hiver, les conditions de travail changent radicalement sur un chantier. Les ouvriers doivent affronter des conditions météo difficiles et changeantes. Il est donc nécessaire de bien se préparer pour parer à tout type d’imprévus. Voici quelques préparatifs importants qui transformeront votre chantier en un lieu sécurisé et confortable.

Préparez la sécurisation du chantier hivernal

Une des actions les plus importantes sur un chantier concerne la sécurité. En hiver, la neige peut s’accumuler et le gel peut s’installer, transformant une petite allée en un véritable coupe-gorge. Sécuriser les zones de passage régulièrement permet d’agir contre la formation de verglas et l’accumulation de la neige. Cela maintiendra ces zones dégagées et donc sécurisera la circulation au sein du chantier. Préparer les quantités de sel et de sable nécessaire pour en appliquer quotidiennement. Le sel réduira les plaques de verglas et diminuera les risques de chutes. Le sable augmentera la traction du sol en diminuant la réverbération du soleil.

Équipez vos employés en conséquence

Si vous en avez la possibilité, offrez à vos employés un équipement adapté aux conditions de travail hivernales. Dans le cas contraire, contactez vos employés afin de les conseiller sur la tenue à avoir. En hiver, il est préférable d’empiler les couches de vêtements. Le coton est une matière à éviter, car il conserve l’humidité. Certains habits techniques peuvent retenir la chaleur et évacuer la transpiration. Vos employés doivent porter un bonnet en polaire adapté à leur casque, des gants ainsi que des chaussettes en laine. Les écharpes sont cependant à proscrire, car elles peuvent entrainer des accidents du travail.

Ajoutez des engins à votre chantier hivernal

Utiliser des engins de chantier permettra de réduire la pénibilité des tâches manuelle et pourra augmenter la productivité de vos employés. Toutefois, l’usage d’engins supplémentaire en hiver demande une préparation afin d’éviter les problèmes logistiques. Prévoyez donc un kit d’urgence hivernale au cas où un conducteur serait bloqué dans sa machine. Examinez chaque jour vos engins et équipez-les de chaines si l’adhérence est mauvaise. En hiver les batteries des machines peuvent également se décharger plus rapidement.

Utilisez des solutions sanitaires adaptées

En hiver, il est nécessaire d’adapter les constructions en dur aux conditions météo. La solution sanitaire que vous avez choisie doit être chauffée pour offrir un minimum de confort à vos ouvriers. Il existe des toilettes mobiles chauffées parfaitement adaptées aux chantiers hivernaux. En effet, elles comprennent un chauffage d’appoint pour éviter les désagréments liés aux froids. Un abri isolant recouvre la toilette pour garder la chaleur à l’intérieur. Cela permet également de réduire les dépenses d’électricité en évitant les pertes d’énergie. Plusieurs spécialistes du secteur peuvent vous proposer ce type de produit.

Surveillez les conditions météo

Suivre les prévisions météo chaque jour permet de s’adapter aux intempéries et d’anticiper les risques potentiels sur votre chantier. Un vent violent peut par exemple faire basculer une grue et blesser vos ouvriers. Plusieurs services de météo peuvent vous renseigner sur les conditions des prochaines heures ainsi que sur d’autres paramètres tels que la pression ou encore l’humidité.

Un chantier hivernal bien préparé

Pensez donc à bien préparer votre chantier pour la période hivernale. Sécurisez les lieux, équipez vos ouvriers, augmentez le nombre d’engins motorisés, choisissez des toilettes chauffées pour votre chantier et surveillez quotidiennement les conditions météo. Ces préparatifs vous permettront de réaliser des travaux de manière efficace et sereine.

Sidebar