Laminage à chaud et à froid : choisir la technique idéale

Quelles sont les diverses techniques de laminage ?

Le laminage à chaud est un procédé de transformation de pièces métalliques, en acier ou dans d’autres matériaux permettant ainsi de réaliser des formes géométriques qu’elles soient longues, larges ou épaisses. Ces techniques permettent la fabrication de profils pour l’industrie. Ces pièces passent dans un laminoir qui se charge de compresser les matériaux que ce soit à chaud à ou froid.

Le laminage à chaud

Ce processus à haute température est réalisé par la déformation de pièces en acier qui peuvent être chauffées entre 800 et 1200°C tandis que le laminage à froid s’effectue sur des pièces métalliques en général plates avec une température allant jusqu’à 200°C maximum. Les produits finis fabriqués par le procédé de laminage à chaud sont en général des fils, des bobines, des plaques etc… pour l’industrie.

Le déroulement de ce processus est divisé en plusieurs phases commençant par le réchauffage, le dégrossissage, les finisseurs et enfin le refroidissement des matières. Le réchauffage s’effectue dans un four dont la température peut aller jusqu’à 1700°C comme par exemple l’acier qui est plus malléable à des chaleurs importantes. Le laminoir dégrossisseur redimensionne la pièce que ce soit dans sa largeur comme dans son épaisseur. Une cascade de laminoirs qu’on appelle les finisseurs facilite la prise en charge plus rapide du matériau. Enfin, pendant la phase de refroidissement, le produit refroidit dans des réservoirs d’eau pour faciliter son bobinage.

Avec le temps, cette technique est devenue la plus rentable pour la fabrication de profils en acier car le laminage à chaud demande moins de traitements et la température est celle de l’environnement ambiant. Ce procédé est parfait pour les grandes dimensions ou lorsque la qualité de finition de la surface n’est pas prioritaire.

Le laminage à froid

Cette technique à froid est réalisée sur une pièce métallique ou en acier qui a déjà été laminée à chaud ou sur laquelle d’autres traitements ont été effectués. Dès que la pièce chaude a été refroidie, elle subit un laminage à froid c’est-à-dire qu’elle est laminée à nouveau mais dans des conditions de température à moins de deux cents degrés afin d’obtenir un résultat de finition de surface impeccable.

Dans l’industrie sidérurgique, ce procédé s’applique régulièrement sur des pièces qui requièrent une finition techniquement parfaite ou un design pointu. Il est en général plus couteux que le laminage à chaud car plusieurs traitements sont effectués sur la pièce à laminer. Par contre, l’avantage de cette technique est la qualité de résistance du produit fini car grâce à la température basse du laminage à froid, le matériau est plus dur, plus résistant à la tension de rupture et à la déformation.

L’extrusion à chaud

Cette technique permet une conception de pièces aux formes très complexes et précises comme par exemple avec des angles très prononcés ou lorsque la quantité de profils de dimensions moyennes ou grandes à produire est petite. Depuis une dizaine d’années, les techniques de laminages ont beaucoup progressé et selon votre type de projet, chaque matériau a ses propres avantages et inconvénients.

Sidebar