Comment bien choisir sa carte bancaire gratuite?

Les banques en ligne connaissent de plus en plus de succès car l’un de leurs atouts est de proposer une carte bancaire gratuite. Elles offrent d’ailleurs en général un choix entre trois niveaux différents de carte. Comme faire le bon choix et selon quels critères ?

Selon ses habitudes de consommation

Comme pour beaucoup de produits, il faut en premier lieu déterminer ses besoins et en matière de carte bancaire cela revient à bien analyser ses habitudes de consommation. Si vous êtes très dépensier et n’aimez pas vous soucier de vos fins de mois, il faudra alors vous orienter vers une carte à débit différé ou une carte faisant également crédit.

Il faut cependant savoir que la plupart des cartes gratuites sont à débit immédiat ce qui signifie que vous devez avoir toujours votre compte bancaire approvisionné du montant de votre dépense. A défaut l’achat sera refusé ce qui peut être problématique dans des situations d’urgence ou lors d’un voyage à l’étranger.

Si vous souhaitez continuer à utiliser votre carte au-delà de votre solde bancaire à zéro ou négatif, il conviendra de vous tourner vers une carte bancaire gratuite à débit différé ou qui se transforme en carte de crédit. Normalement c’est à vous de fixer le seuil maximal du débit autorisé mais il faut savoir que cette situation vous sera alors facturée.

La banque vous prêtant en effet de l’argent vous devrez aussi payer un taux d’intérêt qui se situe souvent à un niveau très élevé. Mais si vous êtes perdu entre les différentes offres du marché, il ne faut pas hésiter à consulter le comparatif de Détective-Banque sur les cartes bancaires gratuites, qui vous aidera à faire le bon choix.

Selon les limites imposées par les banques

Si vous avez de faibles revenus, vous n’aurez de toutes les façons pas accès à certaines cartes gratuites car plusieurs banques en ligne fixent un revenu minimum (1000 € ou 1800 €) pour en bénéficier.

Certaines cartes restent cependant gratuites à condition d’effectuer avec elle au moins une opération d’achat par mois ou 3 opérations dans le trimestre. >A défaut il sera facturé des frais pouvant aller de 2 € à 9 €, ce qui peut revenir parfois à payer quasiment le prix d’une carte dans une banque classique.

Il faut également étudier les possibilités de retrait d’espèces par semaine et les limites d’utilisation dans les magasins.

Si vous voyagez beaucoup, il sera important de vérifier le niveau des frais pour les achats et les retraits dans une autre devise que l’euro et enfin les garanties en matière d’assurance.

Il faut en effet savoir que presque toutes les cartes bancaires contiennent des assurances en cas de décès, d’accident ou d’annulation de voyage en cas de maladie si celui-ci a été réglé avec la carte.

Ce sont de détails qui à la fin font toute la différence et feront pencher la balance en faveur de tel ou tel produit. Ne pas hésiter non plus à bien lire toutes les conditions générales d’utilisation pour être certain qu’il n’y a pas de clause particulière susceptible de s’appliquer à votre situation.

Sidebar