La France comporte tout de même 2.9 millions de logements vacants

Trouver un locataire est désormais digne d’un parcours du combattant, cela expliquerait ainsi cette augmentation fulgurante concernant les logements vacants. Ils sont pratiquement 3 millions à être référencés sur le sol français. Les bailleurs n’ont donc pas une confiance très élevée alors que la demande pour ce marché est de plus en plus forte.

2.9 millions de logements sont considérés en France comme vacants, car ils sont inhabités

En suivant les actualités dédiées à l’immobilier, vous comprendrez rapidement que les Français cherchent massivement un appartement ou une maison. D’ailleurs, les sites spécialisés dans les annonces dévoilent régulièrement des biens à louer, mais les heureux élus ne sont pas toujours au rendez-vous. Cette difficulté d’identifier un bon locataire se traduit par une hausse du nombre de logements vacants. L’Insee a décidé d’enquêter sur ce phénomène et nous apprend aujourd’hui qu’ils sont tout de même 2.9 millions à être enregistrés en France. Pourtant, la demande est forte, mais une habitation sur huit n’arrive pas à trouver le propriétaire idéal.

Emmanuelle Cosse n’est pas d’accord avec cette enquête et annonce 100 000 habitations vacantes

La situation économique est complexe dans de nombreux foyers, ils peuvent ainsi avoir des difficultés à honorer le paiement des loyers. Les propriétaires veulent jouer la carte de la sécurité, ils préfèrent se contenter des dossiers les plus exigeants afin d'accorder cette location. Du côté du ministère du Logement, le son de cloche est totalement différent, car le chiffre ne serait pas aussi important. Emmanuelle Cosse insiste sur le fait que la France enregistre plutôt 100 000 biens immobiliers vacants. 

Cette différence au niveau des statistiques peut être expliquée par cette méconnaissance qui s’articule autour de ces habitations. Il est clairement complexe de définir avec précision ce fameux logement vacant. Ce dernier est employé pour les demeures qui sont en travaux ainsi que les appartements ou les maisons qui n’arrivent pas à trouver un locataire.

La peur de l’impayé pourrait-elle être contrecarrée par cette nouvelle taxe déployée par l’État ?

Les propriétaires sont toutefois refroidis par ces difficultés qui jonchent le chemin des Français. C’est donc cette peur de l’impayé qui entraîne une hausse significative des logements dits vacants. Le gouvernement souhaite ainsi les inciter en leur proposant une mesure drastique qui est en vigueur depuis le 1er Janvier. Les bailleurs sont invités à régler une taxe spécifique. Cette dernière est de 50 % pour la première année alors qu’elle est multipliée par deux pour la seconde. Certains acteurs du secteur immobilier pensent que cette taxe serait susceptible d’inciter les bailleurs qui ne veulent pas dépenser des sommes astronomiques.

Difficile de trouver un locataire de confiance qui payera régulièrement son loyer

Toutefois, d’autres critères peuvent être pris en compte dans ce domaine, car si les impayés sont une source d’angoisse, c’est aussi le cas pour le profil du locataire. Difficile de confier son investissement à une personne totalement inconnue. Pour que le partenariat se déroule dans les meilleures conditions, il est impératif de nouer une bonne relation.

Sidebar