Régime végétalien : comment ça marche ?

Le veganisme est le nouveau mode d’alimentation devenu phare depuis quelques années. Venu tout droit des Etats-Unis, le régime végétalien est réputé chez les stars et serait même source de ces corps de rêve qui font l’unanimité planétaire. Une pratique à la hauteur des quêtes minceurs, mais faut-il l’adopter ?

Régimes vegan et raisons écologiques

Les actes de cruauté et de maltraitance d’animaux  à travers le monde ont été les premiers facteurs de soulèvement du régime végétalien. Les adeptes de la discipline défendent surtout le bien-être des animaux et dénoncent l’élevage intensif. Les œufs qui sont issus des centres industrialisés et autres produits d’autres animaux enfermés.

Un autre pilier du vegan power est également la bataille effrénée  pour préserver l’environnement. La sur-industrialisation de l’élevage est en fait source de 18% des gaz à effet de serre produit par les humains. En quelques mots, un style de vie visant à mieux exploiter les ressources naturelles et à respecter la nature.

Régime et mode d’alimentation

En plus d’être un mode de vie, l’authentique veganisme va au-delà de la restriction aux aliments issus de n’importe quel animal. Cela concerne également les accessoires et produits de beauté, notamment à privilégier ceux qui sont d’origine végétale. L’intégration de ce type de régime dans la vie de tous les jours n’est pas bien difficile.

La tendance s’est répandue très vite que c’en est devenu un rayon dans les supermarchés et un menu entier dans les restaurants. Du coup, il est devenu très facile de se procurer une alimentation exclusivement végétale. De nombreuses plateformes proposent diverses recettes et explications, comme le « Vegan Food Magazine » un guide en ligne pour manger vegan ou Vitalité Nutrition qui donne des conseils sur ce type de régime.

De même qu’un programme de remise en forme et amincissement, le véganisme préconise sa propre alimentation. Les aliments  piliers de ce régime étant le « soja » et tous les produits dérivés : lait, yaourts, tempeh, dont les protéines ont presque  les mêmes valeurs que la viande. Les algues pour apporter de la vitamine B12, dulse et nori en apport à l’oméga 3, les grains de sésame, les céréales de petit-déjeuner…

Quels sont les avantages ?

Ce régime influence particulièrement la santé de par le type d’alimentation qu’il engendre. L’alimentation végétalienne permet de baisser le taux de mauvais cholestérol ainsi que la tension artérielle. La consommation de sucre issu des aliments naturels aide également à se prémunir de certaines maladies comme le diabète de type 2, le cancer et autres maladies cardio-vasculaires.

Les études publiées dans le Journal de l’association médicale américaine (JAMA) ont aussi montré une réduction des cancers du côlon (22%) dans les groupes végétariens. C’est le résultat obtenu après un suivi de 7 ans, de 100.000 adventistes. Les spécialistes expliquent ce résultat par la consommation élevée de  nutriment protecteur contenu dans les végétaux : fibres, vitamines, glucide, polyphénols anti-oxydants.

Attention ! Même si c’est une bonne pratique, la suppression de tous les aliments d’origine végétale peut conduire à une faible densité osseuse. Des faits résultants de la carence en protéine, fer, zinc, oméga 3 (spécifiquement du poisson), EPA, DHA, vitamine B12 et D. De ces constatations, la pratique du régime végétalien est fortement déconseillée aux enfants, adolescent, femme enceinte ou en période d’allaitement. Pour avoir de plus amples informations sur le type de régime à suivre, cliquez ici.

Sidebar