Connaissez-vous l’accueil familial des adultes ?

En pleine période de réflexion sur la prise en charge de la dépendance des personnes âgées et adultes handicapés alors même que le vieillissement de la population fait régulièrement la une des journaux, rares sont ceux qui connaissent l'accueil familial, un mode d’hébergement alternatif entre le domicile et l'établissement.

Pourtant les avantages de cette solution l'emportent largement sur les inconvénients et sur certaines réticences des familles et des équipes médico-sociales souvent dues à la méconnaissance de ce métier.

De quoi s'agit-il ?

En quelques mots, des personnes agréées et suivis par le Conseil Général de leur département (les accueillants familiaux) peuvent accueillir chez-eux de 1 à 3 personnes âgées ou adultes handicapés (les accueillis) dans un cadre chaleureux et sécurisant permettant aux accueillis de garder un lien avec leur environnement antérieur tout en leur offrant une perspective d'une vie paisible “comme à la maison”. Ce mode d'accueil très souple, permettant d'accueillir de façon permanente ou temporaire, de jour ou de nuit , à temps complet, partiel ou séquentiel, s'adresse surtout aux personnes accueillis ne nécessitant pas de soins médicaux lourds et pouvant ainsi bénéficier des activités de la famille d'accueil.
Pour un coût moyen journalier inférieur à celui de l'hébergement en maison de retraite, l'accueil familial permet aux personnes accueillis de bénéficier de toutes les aides comme s'ils demeuraient à leur domicile (APA, PCH, Aide au logement, Aide sociale,…). Les accueillants familiaux quant à eux, peuvent exercer un vrai métier à leur domicile tout en partageant des moments enrichissants avec les personnes accueillies.

Devant tous ces arguments, pourquoi l'accueil familial n'est-il pas plus développé ?

Tout d'abord l'absence de communication officielle (Etat, Conseil Généraux, Mairies, organismes chargés de l'orientation des demandes) rend ce mode d'accueil quasiment invisible des familles à la recherche de places d'accueil. Ensuite la diversité de la gestion de l'accueil familial dans chaque département conduit à une divergence d'objectifs et à une cacophonie sur le sujet (voulue ou pas). Enfin certaines lacunes législatives concernant le statut des accueillants familiaux n'encourage pas les candidats.

Que faire pour développer l'accueil familial ?

C'est exactement la question que nous nous sommes posée avant de créer en Avril 2010 en Isère notre association loi 1901 que nous avons appelée 3DAF (Découvrir, Développer, Défendre l'Accueil Familial). Nous essayons au quotidien d'apporter notre pierre à l'édifice en communiquant le plus largement possible sur les avantages de l'accueil familial, en participant à toute action en faveur de son développement et en aidant sur le terrain les accueillants familiaux et les personnes accueillies dans leurs démarches.

Association 3DAF: Découvrir Développer Défendre l'Accueil Familial  http://www.3daf.fr

Sidebar