Aller au contenu

La dégradation des films super8 et 8mm

La dégradation des films super8 et 8mm

Les films 8mm, super 8, et autres pellicules argentiques ont enregistré nos propres souvenirs ainsi que ceux de nos parents et grands parents. Ces pellicules existent toujours, mais malheureusement les moyens techniques pour les visionner ont disparu ou sont en très mauvais état et pour la plupart irréparables.

A l'heure du numérique, regarder de nouveau ces souvenirs semble aujourd'hui très difficile. Certes il est toujours possible de retrouver d'occasion un ancien projecteur.

Une autre possibilité est la numérisation et le transfert sur DVD de ces vieux films et/ou diapositives par une société spécialisée comme VISIOPRO ( www.visiopro-image.com ). Cela permet de:

– Visionner à nouveau les vieux souvenirs sur des lecteurs plus modernes comme le DVD, le BLU-RAY.

– Retravailler les couleurs, la netteté, l'éclairage des prises de vues

– Personnaliser le film par un menu.

Cependant, la partie n'est pas encore gagnée. Les films argentiques sont relativement fragiles et doivent être conservés à l'abri de la lumière et de l'humidité. Malgré toutes les précautions prises, il arrive que certaines bobines s'altèrent plus rapidement que d'autres.

Les causes de la dégradations des films super8 et 8mm

Les causes de cette dégradation peuvent être multiples:

– La qualité de la bobine

– La qualité du développement

– L'exposition de la bobine lors de la prise de vue

– Le stockage du film à l'intérieur de la caméra

– le stockage de la bobine après le tournage du film

– ……

Il arrive donc fréquemment que des moisissures ou champignons apparaissent sur les films. Ces moisissures ne se répartissent pas uniformément sur la longueur de la bobine. Il peut y en avoir beaucoup en début de film, peu ensuite, et de nouveau une quantité importante en fin de bobine.

Parfois sur une bande comportant plusieurs films reliés ensemble, seulement 1 film peut présenter des champignons. Ceci, montre bien le caractère “aléatoire” de la dégradation ainsi que l'influence de la qualité du film argentique sur le développement des champignons.

La réparation des films super 8 et 8mm

Un traitement peut-être réalisé par la société VISIOPRO afin d'éliminer au maximum les nuisances de ces champignons avant la numérisation du film 8mm ou super8. Ce traitement est à base de produit à base d'alcool. Ce produit doit non seulement être capable d'éliminer les champignons présent sur la pellicule, mais doit aussi présenter une volatilité importante afin de limiter au maximum le temps de séchage.

Après numérisation de la pellicule, il est encore possible d'atténuer les effets de ces champignons par un post-traitement numérique. Ce post-traitement est réalisé à partir de logiciels spécifiques qui traitent en temps réels les images scannées, ou filtrent le fichier vidéo obtenu.

Cette restauration permet de revivre dans de très bonnes conditions d'anciens moments oubliés souvent chargés d'émotions.

-