Ecrire un roman, un projet qui se gère comme un projet industriel

Ecrire un livre est un véritable projet, similaire à ce qu’on peut connaître en entreprise. Editer un livre répond aux mêmes besoins qu’un projet industriel, qu’il soit informatique, créatif ou autre. Il faut donc se préparer et s’organiser afin d’atteindre un objectif clair et assumé.

Nous n’exposons pas là une méthode d’écriture rigide prenant toute place à l’imagination. Nous construisons au contraire un cadre permettant à l’auteur d’être totalement dédié à l’imagination au moment où cela est nécessaire.

Gestion de projet d’écriture = Gestion de projet industriel

Afin de vous aider à écrire un livre efficacement, gérez votre aventure comme un projet. Dans le secteur industriel, chaque projet est structuré avant même son commencement, et, qu'il soit conduit en mode classique ou agile, il n'est véritablement lancé qu'après une phase primordiale d'étude de coût (financier et temps) d'organisation et de risques. L'écriture d'un roman doit être traité de la même manière pour atteindre l'objectif final.

Premièrement, il est incontournable de fixer les différentes phases de votre projet d’écriture. Vous vous ôterez alors une sensation d’ignorer par où vous y prendre, de ne pas savoir ce qu’il est encore à réaliser. On compte généralement quelques macro-étapes :

  • Organisation du projet
  • Préparation de l’histoire
  • Rédaction
  • Relecture + correction interne
  • Relecture + commentaires externes
  • Relecture + correction interne
  • Edition

Il est recommandé d’entrer encore davantage dans le détail de ces étapes du processus afin de se rassurer tout au long de l’aventure. Des professionnels peuvent vous aider mais tout est une histoire d’organisation, de sérieux et de motivation. N’hésitez pas à suivre tous conseils pour écrire un roman. Même s’ils vous paraissent généraux, ils ne pourront qu’aider.

Rigueur nécessaire pour atteindre l’ojectif

L’auteur est alors à mi-chemin. Eh oui ! Il est ensuite nécessaire de se fixer des jalons, des dates butoir pour chacune, pour éviter d’alimenter un moulin éternel. L’écrivant doit s’efforcer de respecter ces dates et s’astreindre à la rigueur pour les atteindre. L’intérêt de détailler au maximum les étapes à réaliser prend ici tout son sens. Les échéances peuvent bien entendu décaler au fil d’imprévus et de la vie quotidienne mais nous recommandons de ne pas repousser plus de 3 fois une date butoir sous peine de dériver éternellement. Il faut savoir que rien de plus frustrant pour un auteur n’existe que de ne pas réussir au terme de son aventure d’écrivain. Les proches, les amis, la famille ont toute leur importance dans les moments de baisse de régime et de motivation. Il faut en profiter. Ils n’attendent que de participer à ce formidable projet qui tient à cœur à l’auteur. S'astreindre à respecter au maximum le plan initial est une nécessité. Des professionnels peuvent vous aider, mais une solution simple est de se fixer soi-même un ou plusieurs jours de travail chaque semaine dans son calendrier.

Tout cela doit être effectué avant d’entrer dans les profondeurs de votre imagination. L’idéal est d’utiliser un outil de gestion de projet. Vous pourrez aller jusqu’à utiliser des logiciels tels que Microsoft Office Project, mais d’autres plus adaptés et moins lourds proposent aussi un outil pour écrire un roman et apportent ce support en gestion de projet à l’auteur qui en a besoin.

Sidebar