L’isolation thermique pour faire des économies

L’isolation dans les constructions est quasi incontournable aujourd’hui. Sources de confort, de bien-être et de sécurité, les techniques d’isolation ne cessent d’évoluer pour améliorer davantage nos cadres de vie. Parmi les différentes formes d’isolations qui existent, on peut citer l’isolation thermique, isolation acoustique, isolation phonique, peinture intumescente, Ouate de cellulose… Intéressons-nous particulièrement à l’isolation thermique et essayons d’en voir les différentes déclinaisons.

L’isolation thermique pour faire des économies

Isoler sa maison est un excellent moyen pour faire des économies. On peut en effet réduire considérablement la consommation d’énergie d’une habitation par l’utilisation des isolants classiques et des isolants écologiques sur le sol, les combles, la toiture et les murs. Le principe de l’isolation thermique n’est pas très difficile à comprendre. Pour le comprendre, il faut partir du fait que lorsqu’on construit une maison, on laisse normalement plusieurs ouvertures et surfaces pour créer d’importants transferts de chaleur : plancher, murs extérieurs, ventilation, plafonds, combles… Lorsque la maison n’est pas isolée, la chaleur s’échappe principalement à 10 % par le plancher, à 25 % par le renouvellement d'air, à 25 % par les murs et 30 % par la toiture et les combles.

L’application de techniques d'isolation thermique adaptées sur ces différentes parties où la déperdition de chaleur est la plus importante permet de minimiser les besoins de chauffage : les transferts de chaleur entre l’extérieur et l’intérieur de la maison sont contrôlés. Lorsque l’isolation thermique de la maison est bien faite, c’est toute la température intérieure qui reste constante aussi bien en été qu’en hiver. Puisque les besoins en climatisation et en chauffage sont ainsi limités, la consommation d’énergie de la maison en est réduite. L’isolation thermique présente ainsi des avantages aussi bien économiques qu’écologiques.

Les différents types d’isolation thermique

Pour réduire les déperditions de chaleur, le toit, les portes, les fenêtres, les sols, les murs, etc. doivent tous faire l'objet de quelques travaux d'isolation. On utilise pour ce faire différents matériaux capables de limiter le transfert de chaleur entre l’extérieur et l’intérieur. Ces différents matériaux qui déterminent par la même occasion les différentes formes d’isolation thermique sont notamment : le polystyrène extrudé, le polystyrène expansé, le polyuréthane, la laine de roche, laine de verre…

Des isolants écologiques existent également comme la ouate de cellulose, la paille, la fibre de lin ou encore le chanvre. On ne parlera pas de bon ou de mauvais isolants, car chaque type d’isolant ou d’isolation thermique a son utilité et ses avantages. Le plus important c’est de bien employer chaque technique pour éviter, par exemple, la présence d’humidité due à la condensation, les ponts thermiques, etc. Chacun peut donc choisir le type d’isolation thermique qu’il veut selon ses propres convictions et ses propres sensibilités.

Isolation thermique avec la mousse polyuréthane

La mousse polyuréthane est un isolant à structure alvéolaire qui est composé de minuscules cellules comportant un gaz à faible conductivité thermique. Ses propriétés dépendent de la nature des parements, de l'agent gonflant et des composants chimiques. Le classement au feu de la mousse polyuréthane est C (exM2). C’est un isolant qui, comme le polystyrène extrudé peut-être posé sous une dalle, il résiste très bien à la compression

Sidebar