La poésie et l’expression artistique

Pourquoi m'as-tu quitté, dans cette période trouble
Moi qui t'avais tant aimé, avec tes frasques plus que double
Amour et amitié nous avions vécu, depuis nos rencontres assidues
Dis-moi ce qui se brisa, que je ne sache pas –
Ton cœur s'est mis à divaguer, et un enfant est né
Dans la sagesse je l'ai accepté, mais toi tu ne t'es pas con-tentée
Comme la cigale tu as poursuivi, ton cheminement dans la vie –
À la recherche d'un amour perdu
Dans tous les sens tu as couru
Isolée et seule tu te sens maintenant, au loin avec mon enfant
À un retour maintenant tu rêves, sans penser à une trêve –
Réapprendre ce que nous sommes, lentement et doucement
Recommencer au début en somme, comme nous avions fait amoureusement
Tel est notre nouveau défi, oui je me le dis
Mais pas n'importe comment, c'est impossible maintenant –
Te revoir et ré-apprécier
Nos nouvelles personnalités
Avec douceur et amitié
Afin d'effacer les brides du passé –
S.v.p. comprends-moi, le passé n'est plus le présent
Respire et vois qui tu es toi, trop de choses ont changé depuis ce temps
Un retour est-il possible ? Oui sûrement, mais pas comme avant
C’est à nous de découvrir comment
Dans un maximum de respect tangible –
Tu as le droit de vivre des doutes, car loin tu es allé
Tellement loin que tu redoutes, d'avoir sans le vouloir tout brisé

Ce poème aborde un sous-thème nouveau sinon peu traité en poésie : la reprise après la rupture d’une relation amoureuse. Ce qui n’est nullement prohibé dans cet art qui est, par définition, ouvert sur toutes les questions que se pose l’être humain. Paul Valéry ne l’a-t-il pas défini en ces mots : “La poésie est l’expression artistique d’une expérience humaine” ? Sur le plan de la forme, l’auteur a choisi de théâtraliser son poème, en le concevant sous la forme d’un dialogue. Ce qui est légitime aussi, du fait que la poème n’est point un discours spécifique mais un texte hybride dans lequel peuvent se croiser tous les genres de discours ( descriptif, explicatif, argumentatif, narratif, injonctif ) .

Le sujet qui y est abordé est un véritable casse-tête pour les psychologues parce qu’une rupture en amour, et à la différence d’une simple amitié, est normalement le signe d’un échec flagrant et irréparable tel un verre qui s’est brisé. Mais c’est sans compter sur le caractère extrêmement complexe , mystérieux et mouvant de l’âme humaine capable des revirements les plus surprenants et des fluctuations les plus folles (ton cœur s'est mis à divaguer, et un enfant est né dans la sagesse je l'ai accepté, mais toi tu ne t'es pas con-tentée comme la cigale tu as poursuivi, ton cheminement dans la vie ) .Et si l’on adopte la nouvelle thèse de l’amour individualisé selon laquelle l’être humain aime avec toute son histoire personnelle, ses qualités et ses défauts, ses certitudes et ses illusions pour satisfaire un besoin vital : celui de sortir de sa coquille de solitaire au sens existentiel du terme depuis qu’il y a été évincé à la sortie de la matrice de la mère, toutes les sortes de comportements de sa part deviennent possibles. En tout cas, ce qui est sûr, est que la renaissance d’un amour, si elle n’est pas impossible, ne peut jamais s’accomplir de la même façon qu’auparavant, car les deux égos après avoir expérimenté les dégâts affectifs causés par les heurts précédents se trouvent acculés à adopter une stratégie nouvelle qui tient compte de ce qui est l’Autre réellement et non du fantasme qu’il représente ( te revoir et ré-apprécier nos nouvelles personnalités avec douceur et amitié afin d'effacer les brides du passé – le passé n'est plus le présent respire et vois qui tu es toi, trop de choses ont changé depuis ce temps un retour est-il possible ?Oui sûrement, mais pas comme avant c’est à nous de découvrir comment dans un maximum de respect tangible) .Et dans ce cas, s’accomplira, chez le couple de deuxième chance, la vraie naissance de cet amour dont la première était prématurée. Un poème palpitant de vérité et de sentiments humains profonds et dont le contenu est puisé directement dans l’océan agité et capricieux de la vie. La métaphore charnière de la cigale lui a conféré un éclat supplémentaire.

Sidebar