Le regroupement de prêt sollicité par les français

Les taux de crédit qui baissent, le pouvoir d’achat en berne et un avenir peu radieux pour la France dirigent les Français vers le rachat de crédit afin d’améliorer leur niveau de vie. Zoom sur cette tendance !

Le rachat de crédit en France

17 % des prêts obtenus en 2014 sont issus d’une opération de regroupement de dettes. Cette tendance reste stable sur les 5 dernières années mais les français se disent de plus en plus favorable à ce dispositif afin d’obtenir rapidement et facilement des économies pour faire face à des difficultés financière fréquentes.

Le rachat de crédit immobilier obtient la majorité des demandes. Les taux d’emprunt immobilier ne cessant de diminuer depuis le début 2014, les ménages voient une opportunité de faire des économies sur un emprunt qui les engage sur du très long terme. En effet, les taux étant au plus bas, une opération de rachat de crédit est très rentable et permet de dégager d’importante somme.

La restructuration de crédits de consommation reste à l’écart. Peu de français en ont connaissance. Recourir à ce genre de pratique n’est pas automatique. Cependant ce dispositif est fortement apprécié des personnes en grande difficulté financière résultant de la souscription à de nombreux prêts de consommation. La personne se retrouve en surendettement et ne peut plus rembourser ses mensualités soit parce qu’elle a souscrit à un grand nombre de crédit sans s’en rendre compte, soit parce qu’elle est face à une perte de revenu suite à un chômage ou un accident de la vie.

Le regroupement de dettes plus présent

3 raisons expliquent l’importance du rachat de crédit dans notre quotidien qui sont :

• Un taux de crédit très bas qui est bénéfique aux emprunteurs et leur permet de réaliser d’importantes économies.

• Les ménages font attention à leurs dépenses et les fins de mois difficiles touchent de plus en plus de foyer.

• Les organismes financiers font pression sur les particuliers pour renégocier leurs dettes dans une période très favorable pour eux.

La restructuration de dettes en a encore pour longtemps ?

Les indicateurs sont actuellement au orange. En effet, le rachat de crédit est fortement soumis aux choix stratégiques des organismes financiers. Trois variables sont à prendre en compte :

• Les taux d’intérêt. Pour les économistes, les taux seront bas jusqu’à, minimum, l’été 2015. L’opération de rachat de crédit restera donc intéressante pour les foyers français.

• Selon les objectifs commerciaux des banques, ce dispositif de rachat peut profiter d’une forte communication mais également de son contraire.

• L’impact de la situation économique française. Le chômage grandit, les salaires restent stables et le coût de la vie augmente. Il y a des chances que les situations de surendettement se développent.

Le rachat de crédit devrait rester une pratique intéressante jusqu’à minimum la fin d’année 2015. Pour profiter du meilleur taux et du meilleur projet, utilisez notre comparateur rachat de crédit.

Sidebar