Comment préparer les examens de fin d’année scolaire ?

Les examens de fin d’année, lorsque l’on est encore élève ou étudiant, on n’y échappe pas. Ces examens en réalité rappellent la valeur du diplôme à obtenir. Et quelque soit la discipline, l’obtention d’un diplôme n’est pas aussi aisée. Qui n’aimerait pas réussir afin de mieux solder l’année scolaire et faire plaisir aux parents ? Pour certains, tout se prépare à l’avance et de manière méthodique. Une bonne préparation aux examens de fin d’année exige donc de la part du postulant, une préparation minutieuse doublée d’une hygiène de vie intellectuelle saine.

1-      Une préparation minutieuse

Il est à préciser que les examens de fin d’année se préparent depuis le premier jour de classe, par une étude quotidienne de ses leçons.

–          L’organisation est une attitude sans laquelle vous ne saurez avancer. Soyez organisé dans le travail. Un emploi de temps vous permettra d’effectuer toutes vos révisions grâce à une bonne planification. Mal utiliser son temps de travail est une porte ouverte vers l’échec. Pour avoir donc une bonne discipline de travail, vous pouvez par exemple attribuer un nombre d’heures d’étude à chacune de vos matières et y adapter une progression bien déterminée. Respectez les horaires de travail quotidiens que vous vous serez fixé.

–          Le travail de groupe est aussi un moyen de mieux se préparer, car à deux, on joint plus de forces et de connaissances pour comprendre les choses les plus difficiles. Les connaissances qui sont partagées dans un groupe de travail permettent de progresser, surtout lorsque l’on a des lacunes. Formez avec vos camarades des groupes de travail hétérogènes. Cela vous permettra de diversifier vos connaissances et d’être complémentaires les uns envers les autres. Toute chose favorable à un équilibre dans la maitrise des matières sur lesquelles vous serez examiné.

2-      Une bonne hygiène de vie intellectuelle

–          Les temps de relaxation sont très importants. Ils permettent de se détendre un peu, d’éliminer le stress d’une activité intellectuelle intense et de ré-oxygéner le cerveau. Mais il faut choisir des activités qui ne sont pas nocives à la santé. Le sport est souvent très conseillé dans ces cas.

–          Bien manger est également très important. Certains nutriments, si vous les éliminez de votre alimentation, vous causeront beaucoup de préjudices. En effet, ils en existent qui contribuent au développement de la réflexion intellectuelle. Parmi ces derniers, figurent en bonne place le magnésium. Il est idéal pour combler les carences, pour lutter contre l’anxiété et améliorer la forme et la concentration. Booster votre cerveau en lui apportant des glucides lents des féculents, basilic et chocolat sans oublier les fruits secs.

La veille de l’examen, ne vous perdez pas dans une révision marathon, couchez vous tôt, et prenez soin de tout apprêter (vos outils de travail) ; n’oubliez surtout pas de mettre le réveil avant de dormir.

Sidebar