Les Philalèthes sous l’autorité de la Grande Loge de l’Alliance Maçonnique Française

La Respectable Loge Maçonnique Les Philalèthes est placée sous l'autorité de La Grande Loge de l’Alliance Maçonnique Française  qui repose sur quelques principes intangibles :

– autorité inaliénable sur les trois premiers degrés, tout en instaurant avec les juridictions ordinales un dialogue fondé sur le respect mutuel,
– primauté du spirituel sur le temporel, en séparant clairement les activités civiles et les activités maçonniques,
– souveraineté de la Loge, la situant résolument au centre de l’Institution,
– instauration d’une réelle solidarité, en la centrant prioritairement sur l’entraide fraternelle.
– souveraineté des Loges. Les Loges sont constituées en association loi 1901, ce qui garantit leur autonomie, financière notamment. Elles sont placées sous les auspices de la GL-AMF qui assure la cohérence de l’ensemble et le respect de règles communes.
– autorité des Rites. Les Maisons de Rite rassemblent l’ensemble des Loges et des Frères d’un même rite dans le respect de ses traditions, us et coutumes. Elles proposent, par alternance, le candidat à la Grande Maîtrise pour un parfait équilibre des Rites entre eux.
– équilibre des pouvoirs. Le pouvoir législatif, assuré par les mandataires des Loges, et l’exécutif, assuré par un Grand Maître-Président élu pour un mandat unique de deux ans, fonctionnent en harmonie.

Inscrite à l'Orient de Paris, la Respectable Loge Les Philalèthes ( du grec. Litt., “les amis de la vérité”, nom donné aux Néo-platoniciens d'Alexandrie, appelés également analogéticiens et théosophes) fut fondée à Paris en 1773 et par la suite en arrière Loge, jumelée  à  la Respectable Loge “Les Amis réunis”, Atelier qui  rassemblait de hautes fonctions de la monarchie française. Cette Respectable Loge accueillit des personnalités comme Cagliostro, Mesmer, Louis-Claude de Saint-Martin, etc. Son fondateur  Savalette de Langes présida le Congrès Maçonnique de Paris qui se réunit en 1785 et vit la fin de cet Atelier en 1787 par une Tenue qui n’eut jamais lieu.

Aujourd’hui la Respectable Loge les Philalèthes n° 377 à l’Orient de Paris, sous les auspices de la GL-AMF et de la Maison du Rite Ecossais Ancien et Accepté met  en œuvre  une convocation à une assemblée que Les Philalèthes «chercheurs de vérité» n’ont pas pu tenir en 1787.

Cette Respectable Loge a pour objet :

– de travailler à l’amélioration intellectuelle et sociale de l’homme ;
– de mettre en œuvre un idéal de paix, d’amour et de fraternité ;
– d’œuvrer à la constitution, la conservation et l’exploitation du patrimoine commun à tous ses membres;
– de protéger en toutes circonstances les intérêts moraux de ses membres.
L’association se poursuit sans aucun but lucratif.

Si vous souhaitez connaître le site officiel de la loge “les Philalèthes”, suivez ce lien

 

Sidebar