Le traitement de certains déchets pose un véritable problème

Le gouvernement souhaite que les entreprises soient très minutieuses dans le traitement de nombreux déchets, c’est donc le cas pour les pneumatiques. Ces derniers se retrouvent au centre d’une polémique, car les sociétés ne feraient pas preuve d’une transparence aussi poussée. Ils auront ainsi à leur disposition un nouveau format transmis par la suite à l’ADEME.

Une télédéclaration sera possible en 2018 pour la collecte des pneumatiques de 2017

Il suffit de se rendre dans un garage pour constater cet amas de pneus, ils sont donc projetés en tête de l’actualité, car l’État a pris la parole. Ces déchets représentent un inconvénient majeur puisqu’ils ne se dégradent pas. Par conséquent, l’objectif premier de cette nouvelle mesure consiste à améliorer la transparence concernant ce secteur. De ce fait, les collecteurs ainsi que les producteurs de pneus doivent obligatoirement télédéclarer quelques données. Cela prendra effet en 2018, mais ce seront les informations de cette année qui seront à partager avec ce dispositif. Pourtant, il faut noter que ces déchets avaient déjà été concernés par un arrêté daté de 2003.

Le traitement des déchets est au centre d’une grande préoccupation notamment sur les chantiers

Ces données seront transférées sur la plateforme de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie. Les entreprises seront invitées à communiquer la quantité de pneumatiques proposée sur le marché, les déchets à traiter, les modalités liées à la collecte ainsi que la destination finale. Il faut noter que ce problème concerne de nombreuses structures puisque le traitement des déchets nécessite l’emploi d’une société spécialisée. Cela est valable pour tous ceux qui sont identifiés sur les chantiers. Les constructions de logements génèrent une quantité astronomique de déchets, les professionnels doivent donc procéder à l’évacuation et au recyclage de certains matériaux.

Les déchets générés sont parfois traités avec une méthode précise à base de chaux

Par exemple, les déblais qui sont identifiés sur les chantiers doivent être traités avec de la chaux. L’objectif de cette technique permet de réduire au maximum la teneur en eau tout en augmentant lors de la même manipulation la portance. La densité de référence est également diminuée au cours de cette méthode. Cela montre que la question des déchets est prise très au sérieux par tous les acteurs du secteur et le gouvernement. Ce dernier a l’intention de régler le problème lié aux pneumatiques qui peuvent largement s’entasser. Les premières déclarations ne seront donc pas envoyées avant 2018.

Pour les pneumatiques, les données récoltées serviront pour l’établissement de statistiques

Avec ces données en poche, l’ADEME pourra prendre la parole afin de publier au plus tard le 31 Octobre de chaque année un rapport spécifique. Le document doit être beaucoup plus précis avec cette technique, mais certains pourraient tout de même se questionner sur l’intérêt de cette manipulation. Les internautes qui le souhaitent auront par exemple la possibilité d’exploiter les informations avec une réelle aisance. Ce sera aussi valable pour les développeurs ou les chercheurs qui aimeraient dévoiler des statistiques minutieuses pour le traitement des pneumatiques en France.

Sidebar