Le nouveau succès de l'auto-édition - Dmoz.fr | Actualité insolite
Aller au contenu

Le nouveau succès de l’auto-édition

Malgré le climat de crise et les porte-monnaie qui tendent à se vider, le marché de la culture se porte bien. Il va sans dire que rien n'égale un bon bouquin ou une série en période de déprime. En France, ce sont les livres qui sont les grands gagnants sur le podium des objets culturels, suivis de près par les jeux vidéos, le cinéma et la musique. En effet, sur 20 produits culturels achetés en 2015, on compte 9 livres et un français sur deux a acheté un livre l'année passée. Le constat est donc simple, le marché du livre se porte bien et s'ouvre à de nouveaux champs et à de nouvelles possibilités. Parmi eux, on pense bien sûr au livre numérique ou encore à l'auto édition qui connait un véritable essor ces dernières années.

Auto-édition vs maison d'édition traditionnelle

Avant toute chose, il convient de définir le principe d'auto-édition. Il s'agit en fait d”un modèle d'édition qui permet à l'auteur de rester maître de la chaine de production, de l'écriture du manuscrit jusqu'à sa vente. Dans ces conditions, l'auteur est seul propriétaire des gains engendrés par la vente de son livre. L'auto-édition replace donc l'auteur au coeur du processus éditorial. En revanche, l'auteur est seul capitaine à bord, c'est à dire qu'il doit tout gérer notamment sa distribution et sa promotion. Les maisons d'édition classiques, quant à elles, prennent en charge toutes les étapes nécessaires à la création et à la commercialisation d'un ouvrage. Bien sûr, tout travail mérite salaire. Cependant, les tarifs affichés peuvent paraitre excessifs dans la mesure où dans le meilleur des cas, l'auteur ne récupère que 10 % sur la vente de son ouvrage. Enfin, de plus en plus de structures hybrides voient le jour. Elles proposent un véritable accompagnement en échange du paiement d'un forfait et reversent tous les bénéfices à l'auteur.

L'auto-édition, une solution en constante progression

Les auteurs auto-édités sont depuis longtemps majoritaires aux États-Unis. De nombreux auteurs de best-seller préfèrent ainsi se tourner vers l'auto-édition. En effet, ils sont déjà célèbres et leurs seuls noms font figure de promotion de qualité et donc de vente. Dans ces conditions, nul besoin de faire appel à une maison d'édition qui ponctionne la majorité des gains. La France compte également de plus en plus d'auteurs auto-édités, mais pourquoi ? On peut apporter plusieurs réponses à cette question. Dans un premier temps, il peut s'agir d'écrivains lassés par les refus des maisons d'édition classiques. Chaque année, 900 000 personnes envoient des manuscrits à une ou plusieurs maisons d'édition et rares sont ceux qui reçoivent une réponse. Ce nouvel attrait pour l'auto-édition s'explique aussi par le désir des auteurs de suivre la chaîne de production de leurs livres. Pour un auteur, un livre est un enfant. Ainsi, il est très difficile pour lui de le confier aveuglément à un autre et d'accepter de changer un mot, une phrase. Pour un auteur, l'auto édition est une promesse de liberté. Enfin, les auteurs choisissent l'auto-édition pour des raisons économiques. En effet, pas besoin de publier un livre best-seller pour gagner de l'argent. Tous les bénéfices reviennent à l'auteur ce qui n'est pas négligeable.

Le livre numérique, nouveau terrain de jeu des auteurs auto-édités

Le livre numérique (e-pub et livre pdf) gagne du terrain en France. Les habitudes des lecteurs évoluent et permettent aux auteurs de nouvelles façons de publier. Bien plus économique qu'un livre papier, le livre numérique est une aubaine pour le lecteur mais surtout pour l'auteur. En effet, grâce au livre numérique, il peut gagner un véritable lectorat en un temps record et pour une somme dérisoire.

-