L’antiquaire, conservateur et professionnel de l’art ancien et contemporain

L'antiquaire est un amateur d'art extrêmement pointu artistiquement avant d'être un commerçant. C'est par amour de l'objet d'art, collectionneur avant tout, qu'il appréhende ce métier. Grâce à ses connaissances multiples, bien que parfois spécialiste dans un unique domaine, il va se rendre acquéreur pour la revente de meubles, de tableaux ou d'objets en tous genres. Il doit reconnaitre l'époque, estimer la valeur au plus juste et aussi discerner le vrai de la copie. Le faux venant souvent des pays asiatiques est devenu une plaie récurrente. Toutes ses acquisitions réglementées par la loi seront couchées sur un livre de police pour éviter toute contestation sur la provenance de l'objet.

Un métier d'expert sur l'esthétique de l'objet et son histoire

L'antiquaire a souvent une spécialité comme la période, le style, le pays qui fait de lui une sommité dans sa profession. Il peut aussi uniquement s'intéresser à l'art picturale et artistique en connaissant les peintres et les sculpteurs dans leur style et leur histoire. C'est incontestablement un expert capable de vous raconter l'histoire d'un bibelot, d'une peinture ou d'un bronze… Le support de livres d'art, de revues sur l'histoire de l'art et internet sur des sites de référence sont des supports incontestables pour affiner l'expertise d'antiquités et donner une idée sur une fourchette de valeur.

Comment dénicher l'objet artistique beau et rare ?

Ses heures de travail pour chiner l'objet d'art, l'objet unique sont conséquentes. Son champ d'action en semaine dans les ventes publiques avec commissaire priseur, chez les particuliers et brocanteurs confrères et en passant par les foires, lui font concéder un temps inimaginable qui n'a d'égal que sa passion débordante. Les foires professionnelles ou amateurs qui pullulent en France se passent toujours les week-end.
L'antiquaire n'occulte aucune méthode, aucun chemin pour chercher et trouver le rare, l'unique, le beau. Mais c'est dans les successions sur les débarras de maisons qu'il a le plus de chance de dénicher le meuble, l'objet tant désiré. Après le décès malheureux d'un proche on se trouve à hériter d'une maison avec tous les biens matériels. L'antiquaire va estimer le contenu et vous proposer un rachat au plus juste. C'est aussi un commerçant qui doit gagner sa vie et le prix proposé sera toujours en fonction du marché et des modes du moment souvent surprenantes. Cela parfois peut étonner mais la loi du marché est la reine dans les transactions.

L'antiquaire donne à l'objet plusieurs vies.

Vous avez sans doute une certaine réticence, surtout par nostalgie, à vous séparer d'objets que vous connaissez depuis la petite enfance ? Rassurez vous l'antiquaire prendra le plus grand soin pour trouver le bon acquéreur et donner à vos articles une seconde vie. Cette seconde vie de bon sens est une aubaine à la fois financière pour vous et écologique car on ne jette pas, on recycle. Évidemment tous vos objets n'ont pas une valeur inestimable, cela est extrêmement rare, mais à moindre frais l'acquéreur pourra décorer son intérieur avec une touche de passé et de moderne très tendance en ce moment.

A deux pas de chez vous, il y aura toujours un antiquaire ou un brocanteur pour vous servir et vous conseiller. Avant de jeter, consultez-le. Vous serez peut-être surpris agréablement. Souvent la question est posée, quelle est la différence entre un antiquaire et un brocanteur.  L' antiquaire est soumis à un travail d' expertise et une garantie sur l' objet qu' il vous vend car il a des compétences pointus. le brocanteur bien qu' ayant les mêmes qualifications peut vous vendre des objets prestigieux ou décoratifs sans forcément connaître l' histoire de l' objet.

Sidebar