Les matériels et équipements requis en zones Atex

Il existe des environnements de travail à haut risque, notamment dans le domaine industriel, tel que les industries pharmaceutiques, les industries cosmétiques, les silos à grains ou les grandes industries nucléaires et gazières, entre autres. La protection de la santé physique et mentale des travailleurs ainsi que leur sécurité est une directive stipulée dans le Code du travail. L’employeur doit donc mettre en place des actions de prévention, d’information et de formation, et évaluer les risques professionnels sur les lieux de travail.

L’Union européenne a justement mis en place une règlementation spécifique pour ces zones dangereuses, la règlementation Atex. Cette norme catégorise les zones Atex et exige le recours à des matériels spécifiques destinés à être utilisés dans ces zones, à l’instar du climatiseur Atex.

Qu’est-ce que la règlementation Atex ?

La norme Atex, acronyme de « Atmosphères Explosives », a été mise en place en 2003 suivant les directives européennes. Elle régit la protection et la sécurité des travailleurs dans les zones dangereuses, les zones à risque explosif important, telles que les centrales nucléaires, les raffineries et stations-service, les cimenteries, les industries chimiques, les aéroports ou les usines alimentaires, par exemple.

Atmospheres ExplosivesLa norme Atex s’applique en France et chaque chef d’établissement est obligé de la considérer. Ainsi, il est impératif de faire une évaluation des risques explosifs, en premier lieu. Puis, vient l’identification des lieux qui est aussi une étape importante à faire. Ces phases doivent se faire dans le respect des exigences du DRPCE ou Document Relatif à la Protection Contre les Explosions.

Il est bon de savoir que les emplacements Atex ont été catégorisés en diverses zones suivant leur degré de dangerosité : la zone 0, 1 ou 2 pour les gaz, brouillards et vapeurs, et la zone 20, 21 ou 22 pour les substances inflammables et combustibles sous forme de poussières. Par ailleurs, les matériels électriques ou non présents dans ces zones à risques d’explosion ainsi que tous les systèmes de protection doivent être conformes aux spécificités techniques liées aux types de zones, tels que la climatisation Atex.

Les matériels requis en zones Atex

D’une part, nul ne peut en principe accéder dans les zones à atmosphère explosive (Atex) sans se munir des équipements Atex obligatoires. Ces derniers concernent les éléments nécessaires pour se protéger des risques liés aux projections de produits chimiques, à une explosion ou à l’effet thermique d’un arc électrique, par exemple : masques, tenues, gants…

D’autre part, ces zones à risques d’explosion doivent être munies d’appareils et de systèmes de protection conformes aux risques évalués et au zonage, comme le système de climatisation Atex, entre autres.

Ce système de protection, par exemple, consiste en un climatiseur mural antidéflagrant pour solvant, et convient particulièrement dans la zone Atex 2, en d’autres termes, dans les zones où les matières explosives sont sous forme de gaz, vapeur ou brouillard. Climatiseur monobloc, cette installation électrique permet d’implanter un système de refroidissement dans ces zones et peut atteindre des températures de faible niveau. Sa fonction principale est de refroidir des espaces confinés ou des armoires électriques situées en zone Atex 2.

À titre d’information, tous les appareils et systèmes de protection utilisés dans les zones Atex doivent faire l’objet d’un marquage spécifique (marquage CE suivi de 4 chiffres, logo Atex, et série de chiffres et lettres), et subir une procédure d’évaluation de conformité pour éviter qu’ils soient une source d’ignition.

Sidebar