Que faire d’une voiture accidentée ou inutilisable?

Les véhicules automobiles sont de plus en plus résistants et sont capables de rouler un nombre considérable de kilomètres. Mais il arrive un jour où le coût de l’entretien devient trop important et réparer sa voiture n’est plus intéressant financièrement. L’absence de ces réparations peut en outre vous empêcher de vendre votre voiture et vient alors le moment où il faut donc penser à s’en débarrasser. De même, si vous êtes victime d’un accident de la route et que votre véhicule n’est pas réparable, il faudra là encore envisager de vous en séparer. Voici comment faire.

Faire enlever sa voiture

Une voiture contient de très nombreux éléments toxiques tels que notamment des plastiques, des pièces électroniques, de l’huile de vidange, liquide de frein, de l’essence ou encore une batterie. Tous ces produits ne peuvent pas être laissés à l’abandon dans la nature car ils sont polluants et non bio dégradables. Seul un professionnel sera en mesure de traiter tous ces équipements en les triant en vue de leur recyclage.

Depuis la directive n°2000/53/CE du 18 septembre 2000, les véhicules hors d’usage (VHU) ne peuvent être désormais confiés qu’à des entreprises spécialisées ayant reçu une formation nécessaire. Si votre voiture est réduite à l’état d’épave, c’est-à-dire qu’elle ne peut plus rouler, vous n’aurez donc pas d’autre choix que de faire procéder à son enlèvement. C’est la première opération que fera ainsi un épaviste.

L’enlèvement d’une épave de voiture est une opération gratuite. Certains professionnels peuvent solliciter une participation minime au transport mais cela est rare. Il faut surtout s’adresser à un centre agréé d’enlèvement de VHU (véhicule hors d’usage) conformément à ce qu’exige les articles R 543-153 et suivants du Code de l’Environnement, au risque de se voir sanctionner d’une peine pouvant aller jusqu’à 2 ans d’emprisonnement et 75.000 euro d’amende.

Déposer sa voiture dans un centre spécialisé

Si votre véhicule est en état de rouler, vous pourrez alors vous-même le déposer auprès d’un épaviste. Il faut juste trouver le professionnel agréé parmi une liste de centres VHU.

Vous devrez vous munir de la carte grise du véhicule, d’un certificat de non-gage datant de moins de deux semaines et du formulaire de cession de véhicule n°15776 mentionnant le numéro d’agrément et les coordonnées du centre VHU.

La carte grise devra être rayée avec la mention cédée ainsi que la date et l’heure du dépôt au centre agréé. Une fois que le centre aura procédé au traitement du véhicule, vous recevrez une attestation de destruction. Sachez néanmoins que pour la résiliation de l’assurance, seule une photocopie de la carte grise rayée et celle de l’acte de cession suffisent.

Passez par un centre agréé est donc une opération simple et sécurisée. Le professionnel sera là pour vous épauler dans les quelques démarches administratives si vous trouvez cela trop compliqué.

Vous avez ainsi la garantie d’être en règle envers les autorités et pourrez même bénéficier parfois d’une remise sur le prix d’achat d’un véhicule neuf si vous avez la chance de faire détruire votre vieux véhicule pendant qu’une telle campagne est menée.

Sidebar