Le surendettement des ménages face à la crise économique

Le surendettement est la situation financière la plus redoutée des ménages français mais avec la crise économique qui persiste, comment s'en sortent les emprunteurs ?

Transformation du marché financier

Selon le célèbre économiste Kondratieff, l'économie d'un pays peut être représenté par un cycle qui se découpe en 4 phases : la prospérité, la récession (ou stagflation), la dépression et la phase d'amélioration.

Ces quatre phases influencent le marché financier et notamment la tendance de consommation des ménages. Actuellement, la croissance Française est quasiment nulle, les ménages Français sont devenus plus prudents et privilégient l'épargne plutôt que la consommation.

Hors le coeur fondamental de la croissance n'est entre autre que la consommation. Si les ménages ne consomment pas, il ne peut y avoir de croissance et donc de retour à la normal pour l'économie.

Seulement, la tendance de consommation est désormais différente. Les ménages privilégient l'épargne et restent sensibles aux risques de surendettement dont ils peuvent être les victimes.

Le marché du crédit classique ainsi que le rachat de crédits ont du s'adapter à cette transformation.

La peur du surendettement au coeur d'une situation financière instable

Les ménages veulent éviter à tout prix des dépenses inutiles et risquées qui pourraient engendre une situation de surendettement. Les salariés ne sont pas à l'abri de baisses de salaires, de réduction de temps de travail ou voir pire de licenciements.

Cependant, certains ménages n'ont pas eu le temps d'anticiper cette crise économique est se sont retrouvés à leurs dépens en surendettement. D'ailleurs on remarque qu'en février 2012 le nombre de dossiers de surendettement est passé à 21 512 unités contre 17 602 en janvier 2012.

Sidebar